Le gouvernement renforce la répression après une vidéo de tirs chez les Bédouins
Rechercher

Le gouvernement renforce la répression après une vidéo de tirs chez les Bédouins

Les ministres de la Justice et de la Sécurité intérieure élaborent une législation étendant à cinq ans de prison la peine maximale pour des tirs illégaux

Capture d'écran d'une vidéo montrant des Bédouins tirant à l'aide de fusil M-16 lors d'un mariage, le 20 avril 2018 (Capture d'écran)
Capture d'écran d'une vidéo montrant des Bédouins tirant à l'aide de fusil M-16 lors d'un mariage, le 20 avril 2018 (Capture d'écran)

Le gouvernement a donné son approbation initiale dimanche à une loi qui prévoirait une peine de prison de cinq ans pour des tirs illégaux après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné la semaine dernière de réprimer l’anarchie qui règne dans les communautés bédouines du sud.

Ce problème a attiré l’attention du public la semaine dernière lorsqu’une vidéo a émergé, montrant des tirs de célébration massifs apparents à l’aide de fusils d’assaut de type F-16 lors d’un mariage dans un quartier résidentiel.

Sur la vidéo, des hommes tirent en l’air depuis plusieurs véhicules. Les images auraient été filmées dans la ville bédouine de Segev Shalom, au sud-est de Beer sheva.

Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan et la ministre de la Justice Ayelet Shaked ont préparé ce projet de loi après avoir déterminé que la loi existante ne permettait pas de gérer la situation actuelle de manière appropriée.

Les sanctions pour de tels délits sont indulgentes et l’application de la loi inefficace, a estimé Erdan.

La députée du parti HaBayit HaYehudi Ayelet Shaked, à gauche, avec Gilad Erdan, du Likud, au parlement israélien, le 16 novembre 2016 (Crédit : (Yonatan Sindel/Flash90)

La nouvelle législation étendra à cinq ans la sanction maximale pour des tirs illégaux mettant des vies en péril, et à deux ans des tirs dans des situations non-menaçantes pour la vie.

« Cette hausse des sanctions, avec une application de la loi renforcée, est la manière réelle de traiter ce phénomène du ‘sud sauvage’ – Là-bas ou partout ailleurs dans le pays », a dit Netanyahu aux ministres au début de la réunion hebdomadaire de cabinet à Jérusalem.

« Je m’attends à ce que la police fasse tout ce qui est possible pour gérer le phénomène des tirs dans les secteurs bédouin et arabe », a renchéri Erdan.

Shaked a averti pour sa part qu’Israël « traitera d’une main de fer les criminels, quels qu’ils soient et où qu’ils soient. La législation est importante pour redonner le sentiment de sécurité aux citoyens israéliens ».

La commission des Lois devait approuver le projet dimanche dans l’après-midi, ouvrant la voie à trois vote en séance plénière du Parlement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...