Netanyahu ordonne à la police de sévir dans le Néguev, après des vidéos de tirs
Rechercher

Netanyahu ordonne à la police de sévir dans le Néguev, après des vidéos de tirs

Le Premier ministre a rappelé que "la loi s'applique à tous" ; un second incident a été signalé au cours duquel un homme cagoulé à passé à tabac un automobiliste près de Beer Sheva

Des bédouins tirent des M-16 en l'air durant un mariage, le 20 avril 2018, près du carrefour Ohalim, sur la route 40. (Crédit : capture d'écran)
Des bédouins tirent des M-16 en l'air durant un mariage, le 20 avril 2018, près du carrefour Ohalim, sur la route 40. (Crédit : capture d'écran)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a donné l’ordre lundi à la police de réprimer l’anarchie qui règne dans la communauté des Bédouins dans le sud d’Israël, après qu’une vidéo devenue virale a montré une salve de tirs « festifs » lors d’un mariage, dans un quartier résidentiel.

Dans une vidéo de la salve de tirs, qui a fait le tour de la Toile, on peut voir des hommes tirer en l’air depuis plusieurs voitures. Elle aurait été filmée dans la région de la ville bédouine de Segev Shalom, au sud-est de Beer Sheva.

Quelques heures après l’ordre de Netanyahu, une seconde vidéo a été diffusée, dans laquelle on peut voir des hommes masqués en train de battre un motard.

« La loi s’applique à tous », a déclaré Netanyahu durant un débat dans une commission de la Knesset sur la communauté arabe. « Nous ne tolèrerons pas de violation de la loi et nous prendrons des mesures contre eux, et j’ai donné l’ordre au ministre de la sécurité intérieure hier de prendre des mesures contre les émeutes et les fusillades que nous avons vues. »

« Cela s’inscrit dans l’optique de ‘un état, une loi’, et nous continuerons dans cette optique », a ajouté le Premier ministre.

Dimanche, la police a indiqué qu’elle avait déjà identifié certains convives du mariage qui apparaissent dans la vidéo. Selon un communiqué, la police ne s’arrêtera que lorsque toutes les personnes impliquées seront arrêtées.

La police a arrêté le marié dimanche soir, après des tirs de fusils d’assaut M16, mais un tribunal a ordonné lundi qu’il soit relâché et a critiqué la police pour l’avoir fait comparaître.

Il n’est pas rare que de tels tirs aient lieu durant les mariages arabes.

Parallèlement, une deuxième vidéo, filmée dans la même région, et très largement diffusée sur les réseaux sociaux, montre un groupe de personnes qui bloquent une voiture à une intersection, la frappant avec des clubs et cognant les portières.

On peut voir une jeep rouler derrière une autre voiture au carrefour Ohalim, près de Beer Sheva, quand plusieurs personnes, dont une personne cagoulée, surgissent de la Jeep pour attaque le véhicule. On peut également voir une voiture rouler en sens inverse, et des émeutiers sortent et rentrent de la Jeep à la fin de l’incident.

Il s’agirait d’une dispute entre deux familles bédouines, selon Ynet.

La police a déclaré, au sujet de cette seconde vidéo, qu’un « signalement sur l’incident a été reçu. Un véhicule est arrivé sur place dans les minutes qui ont suivi. Les policiers ont trouvé un civil tuméfié et ont pris son témoignage. Une enquête a été ouverte. »

Au sud du pays, des bases militaires dans le Neguev sont régulièrement cambriolées par des Bédouins israéliens qui vivent à proximité.
Bien qu’il s’agisse d’un problème connu, rien n’est fait pour endiguer ce phénomène. La présence policière dans la région est insuffisante et l’autorité de l’armée est limitée quant à l’arrestation des potentiels voleurs.

La police affirme que les mesures mises en œuvre cette année pour combattre le trafic d’arme et la « conduite sauvage » se sont révélées efficaces et qu’elle a pu saisir un nombre important d’armes illégales, « notamment dans les communautés arabes » en 2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...