Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Le grand rabbin séfarade de Jérusalem condamne le harcèlement des chrétiens

La déclaration de Shlomo Amar fait suite à de multiples petits incidents et à une manifestation non autorisée contre les évangéliques menée par le maire adjoint de la capitale

Le grand rabbin de Jérusalem Shlomo Amar s'exprimant lors des célébrations de la Journée de Jérusalem à Jérusalem, le 2 juin 2019. (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)
Le grand rabbin de Jérusalem Shlomo Amar s'exprimant lors des célébrations de la Journée de Jérusalem à Jérusalem, le 2 juin 2019. (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)

Le grand rabbin séfarade de Jérusalem et un patron du secteur du tourisme ont ajouté leur voix au chœur des condamnations contre le harcèlement des chrétiens à Jérusalem.

Le rabbin Shlomo Amar s’est exprimé mardi dans une lettre en anglais contre ce phénomène, qui a attiré l’attention des médias à la suite d’une manifestation non autorisée organisée le 28 mai par des Juifs religieux dirigés par un adjoint au maire de Jérusalem contre des fidèles chrétiens au mur Occidental.

« Nous avons été désolés d’apprendre par des religieux non-juifs qu’un certain nombre de jeunes Juifs et certains qui prétendent craindre Dieu les persécutent avec des malédictions, des blasphèmes et plus encore, alors qu’ils marchent dans les rues de la ville. Il ne fait aucun doute que ce sont des personnes irresponsables, qui ne respectent pas du tout la Torah et ses voies, qui ont agi de la sorte. Nous annonçons qu’un tel comportement est strictement interdit », peut-on lire dans la lettre publiée mardi par Amar, dont le bureau publie rarement des déclarations en anglais.

Lors de l’altercation du 28 mai, le maire adjoint Arieh King était à la tête d’un groupe de centaines de Juifs religieux qui ont scandé « missionnaires rentrez chez vous » alors que des centaines de chrétiens arrivaient dans une section sud du mur Occidental pour une prière que les organisateurs avaient annoncée comme portant sur « le plan de Dieu pour Israël ».

Ces derniers mois, le clergé chrétien a déclaré que certains Juifs religieux crachaient dans leur direction lorsque leurs chemins se croisaient dans la Vieille Ville.

Deborah Lipstadt, l’envoyée spéciale des États-Unis chargée de surveiller et de combattre l’antisémitisme, a écrit jeudi qu’elle partageait la condamnation d’Amar du harcèlement des chrétiens et du clergé par de jeunes Juifs dans la Vieille Ville.

« Jérusalem est une ville sainte pour toutes les confessions abrahamiques et doit être une ville pour tous ses habitants. Les chrétiens, les Juifs et les musulmans doivent se sentir les bienvenus à Jérusalem et dans toute la Terre sainte », a écrit Lipstadt.

Yossi Fatael, directeur-général de l’association des voyagistes israéliens, a écrit en début de semaine une lettre au maire de Jérusalem, Moshe Lion, pour condamner les actions de King lors de la manifestation non autorisée du 28 mai.

« La folie est devenue normale dans notre pays. Il faut s’en occuper, les gens doivent être poursuivis, sinon nous en paierons le prix », a écrit Fatael. Il a qualifié la manifestation de King de « gifle au visage des habitants de Jérusalem qui vivent du tourisme ». « Comment nous sentirions-nous si on nous crachait dessus parce que nous sommes Juifs ? Cracher sur les chrétiens, c’est cracher sur le visage, l’image et le statut d’Israël au niveau international », a-t-il ajouté.

Juergen Buehler, président de l’ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, une organisation pro-Israël à but non lucratif, s’est souvenu de la manifestation du 28 mai dans une interview publiée mercredi dans Maariv.

« C’est l’une des rares fois en Israël où j’ai craint d’être agressé. Je n’avais jamais connu une telle hostilité auparavant », a déclaré Buehler, ministre ordonné et physicien né en Allemagne, qui vit en Israël depuis 1994 et dont les deux fils servent dans des unités de combat de Tsahal.

« Il s’adresse à des personnes qui ont dépensé beaucoup d’argent pour un voyage en Israël et qui ont vécu une très mauvaise expérience en Terre sainte. Je trouve cela extrêmement regrettable », a déclaré Buehler.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.