Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Le Hamas salue la mémoire du soldat américain qui s’est immolé pour Gaza

L'immolation, dont la vidéo à largement circulé sur les réseaux sociaux, est une "expression de la colère qui monte au sein du peuple américain" à propos de la guerre Israël/Hamas, a déclaré le groupe terroriste

Des personnes agitent des drapeaux du Hamas tout en criant des slogans lors d'une manifestation pro-palestinienne et pro-Hamas après la prière du vendredi devant la mosquée de Beyazit à Istanbul, en Turquie, le 24 novembre 2023. (Crédit : AP/Francisco Seco)
Des personnes agitent des drapeaux du Hamas tout en criant des slogans lors d'une manifestation pro-palestinienne et pro-Hamas après la prière du vendredi devant la mosquée de Beyazit à Istanbul, en Turquie, le 24 novembre 2023. (Crédit : AP/Francisco Seco)

Le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas a salué mardi la mémoire « immortelle » du militaire américain qui s’est immolé par le feu dimanche devant l’ambassade d’Israël aux Etats-Unis, premier soutien d’Israël, pour protester contre la guerre à Gaza.

L’immolation, dont la vidéo à largement circulé sur les réseaux sociaux, est une « expression de la colère qui monte au sein du peuple américain » à propos de la guerre israélienne à Gaza, a déclaré le groupe terroriste islamiste palestinien dans un communiqué publié en anglais.

Ce militaire « restera immortel dans la mémoire des Palestiniens et des hommes libres à travers le monde, et un symbole de l’esprit de la solidarité humaine mondiale avec notre peuple et sa juste cause », estime le Hamas.

La vidéo montre un homme en tenue militaire déclarer devant le portail de l’ambassade israélienne qu’il ne sera pas « complice du génocide en Palestine » avant de s’asperger d’un liquide, d’y mettre le feu en criant « Libérez la Palestine! » et de tomber au sol.

Transporté à l’hôpital avec des blessures graves, il a succombé lundi.

L’armée de l’air a confirmé qu’il en était un membre actif, sans plus de précisions.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Plus de 29 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé dirigé par les terroristes du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 12 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.