Rechercher

Le Hamas salue une attaque à la voiture-bélier dans le nord de la Cisjordanie

Aucun blessé à déplorer parmi les forces israéliennes ; Le terroriste au volant de la voiture a été « neutralisé »

Les premiers intervenants sur les lieux d'une tentative d'attentat à la voiture-bélier en Cisjordanie, le 21 décembre 2021. (Crédit : Sauveteurs sans frontières)
Les premiers intervenants sur les lieux d'une tentative d'attentat à la voiture-bélier en Cisjordanie, le 21 décembre 2021. (Crédit : Sauveteurs sans frontières)

Une tentative d’attaque à la voiture-bélier a eu lieu mardi soir près de l’implantation d’Einav dans le nord de la Cisjordanie, a annoncé l’armée.

L’armée israélienne a reçu un rapport faisant état d’une tentative d’attaque à à la voiture-bélier.

Aucun blessé à déplorer parmi les forces israéliennes.

Le terroriste au volant de la voiture a été « neutralisé », a précisé l’armée.

« Les soldats présents au poste ont tiré en direction de la voiture qui a heurté un véhicule militaire proche et les deux véhicules ont pris feu », a écrit l’armée dans un communiqué. Un porte-parole de l’armée a indiqué à l’AFP que l’assaillant avait été probablement mortellement touché par les balles.

Ces dernières semaines plusieurs attaques anti-israéliennes ont été menées par des terroristes palestiniens en Cisjordanie.

Dimanche, les forces israéliennes ont annoncé avoir arrêté quatre Palestiniens soupçonnés d’avoir tiré trois jours plus tôt sur une voiture en Cisjordanie, tuant un Israélien de 25 ans et blessant deux autres passagers.

Samedi, la police des frontières israélienne a indiqué avoir arrêté une femme palestinienne âgée de 65 ans à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, qui avait attaqué au couteau un Israélien de 38 ans, le blessant.

Le groupe terroriste du Hamas a ensuite salué l’attaque, qu’il a qualifiée « d’acte de résistance », selon la terminologie notamment utilisée par les terroristes palestiniens et iraniens.

« Un nouvel acte de résistance de la puissante Jénine, dont les jeunes révolutionnaires répondent aux crimes de l’occupation », a déclaré le porte-parole du Hamas, Hazem Qasim.

Le groupe terroriste n’a pas revendiqué l’attaque.

Yousef al-Mabhouh. (Crédit : Palestinian Prisoners’ Media Office)

Mais il avait plus tôt menacé Israël de représailles après qu’un prisonnier sécuritaire palestinien affilié au Hamas, Yousef al-Mabhouh, eut poignardé lundi soir un gardien de prison israélien avec une petite arme improvisée dans la prison de Nafkah, dans le désert du Neguev, le blessant légèrement.

En réponse, les autorités pénitentiaires israéliennes ont fermé le complexe et placé plusieurs détenus à l’isolement, selon des médias palestiniens.

« Nous refusons que la bataille reste confinée dans les prisons », a déclaré le responsable du Hamas Zaher Jabareen dans une interview accordée à Palestine Today TV. « Nous ne laisserons pas nos prisonniers se débrouiller seuls. »

Le Hamas déclare avoir transmis un message à Israël via l’Égypte et d’autres médiateurs pour le mettre en garde contre ce que le groupe terroriste a appelé « la poursuite des agressions contre les prisonniers à l’intérieur des prisons [israéliennes] ».

Le Hamas et le Jihad islamique ont déjà dans le passé menacé d’attaquer l’État hébreu en raison de la situation des prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes. Mais ces menaces se sont rarement concrétisées, le problème étant généralement résolu d’une manière ou d’une autre.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...