Rechercher

Le Libanais qui est entré en Israël pense qu’il est juif, dit son père

Les forces de sécurité auraient ramené Ali Mari au Liban après l’avoir arrêté à Kiryat Shmona

Le père d'un Libanais qui a franchi la frontière israélienne à la télévision libanaise, en avril 2017. (Crédit : capture d'écran)
Le père d'un Libanais qui a franchi la frontière israélienne à la télévision libanaise, en avril 2017. (Crédit : capture d'écran)

Le père d’un Libanais qui a été arrêté jeudi après avoir franchi illégalement la frontière israélienne a déclaré que son fils souffrait d’une maladie mentale et qu’il pensait être juif.

Le fils, Ali Mari, a été arrêté à un arrêt de bus de Kiryat Shmona, situé à environ trois kilomètres de la frontière libanaise. La police avait reçu des appels signalant la présence d’une personne suspecte. Il n’était pas armé.

Mari a été remis au Shin Bet, qui l’a interrogé après son arrestation, et a été ramené au Liban le lendemain, selon les médias locaux.

Dans un entretien accordé à la télévision libanaise, le père a dit avoir reçu un appel d’un responsable israélien de la sécurité après l’arrestation de son fils, a indiqué samedi le site d’information Ynet.

Il a raconté que l’officier lui avait dit « votre fils va bien et est en sécurité. »

Une vue du Liban depuis le côté israélien de la frontière situé à proximité de Rosh Hanikra, dans le nord-ouest d'Israël, le 10 novembre 2016. (Crédit : Doron Horowitz/Flash90)
Une vue du Liban depuis le côté israélien de la frontière situé à proximité de Rosh Hanikra, dans le nord-ouest d’Israël, le 10 novembre 2016. (Crédit : Doron Horowitz/Flash90)

« L’esprit de mon fils n’est pas bon, il dit qu’il était juif à l’origine », a dit le père quand il lui a été demandé s’il savait que Mari voulait aller en Israël. « Pouvez-vous imaginer qu’une personne normale fasse une telle chose ? »

L’armée israélienne avait annoncé que l’homme était entré en Israël dans la région de Margaliot, une petite commune qui jouxte la barrière de sécurité.

Il n’a pas été précisé comment il était entré dans le pays, ni ce qu’il y faisait, mais la Deuxième chaîne avait annoncé qu’il avait dit aux enquêteurs de la police et du Shin Bet qu’il voulait aller vivre en Israël.

L’armée israélienne a vérifié ses équipements d’observation de la frontière avec le Liban pour déterminer comment il avait franchi la barrière de sécurité sans être identifié, a annoncé Ynet jeudi.

Ces dernières années, l’armée a fournit des efforts considérables pour améliorer ses défenses le long de la frontière et créé des obstacles naturels pour empêcher les attaques du Hezbollah, groupe terroriste libanais.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...