Le Likud choisit son premier député ouvertement gay pour remplacer Shalom
Rechercher
L’activiste du mont du Temple, Yehuda Click, n’est qu’à un siège de la Knesset

Le Likud choisit son premier député ouvertement gay pour remplacer Shalom

Amir Ohana, un avocat, réserviste de l’armée et ancien du Shin Bet, promet de "faire de son mieux pour l’Etat d’Israël"

Le député du Likud Amir Ohana (à gauche) et son partenaire vu à l'aéroport international Ben Gourion de retour des États-Unis avec leurs bébés, le 26 septembre 2015. (Crédit : Flash90)
Le député du Likud Amir Ohana (à gauche) et son partenaire vu à l'aéroport international Ben Gourion de retour des États-Unis avec leurs bébés, le 26 septembre 2015. (Crédit : Flash90)

En tant que numéro 32 sur la liste du Likud des parlementaires, Amir Ohana, chef du forum gay du parti de droite, doit entrer à la Knesset cette semaine après que Silvan Shalom, membre vétéran de la Knesset et le ministre de l’Intérieur, ait démissioné dimanche à la suite de nombreuses accusations d’harcèlement sexuel.

Ohana, avocat de formation, major réserviste de l’armée et ancien membre du service de sécurité du Shin Bet, sera le premier député ouvertement gay du parti de droite et le deuxième dans l’actuelle Knesset.

« Il était attendu que j’entre à un moment dans l’actuelle Knesset, a déclaré Ohana à la Deuxième chaîne dimanche soir. En même temps, cela s’est malheureusement produit dans des circonstances malheureuses. Je ferai de mon mieux pour l’Etat d’Israël ».

Habitant à Tel Aviv avec son partenaire et leurs deux jumeaux de quatre mois, qu’ils ont amenés en Israël après avoir eu recours à une mère porteuse aux Etats-Unis, Ohana a été actif pour promouvoir les droits LGBT parmi les représentants du parti.

Dans le sillage du tremblement de terre mortel en avril au Népal, Ohana a aidé à rapatrier les couples israéliens homosexuels qui avaient été bloqués dans le pays alors qu’ils avaient recours à des mères porteuses. La crise a fait soulever des espoirs parmi certains que les législateurs israéliens examineraient la possibilité d’une réforme sur les mères porteuses.

Ohana sera probablement intronisé cette semaine.

Itzik Shmuli, député de l’Union Sioniste et seul député de la Knesset LGBT, a fait son coming-out à la fin juillet à la suite de l’attaque au poignard lors de la parade de la Gay Pride à Jérusalem qui a entraîné la mort d’une victime et blessé cinq autres.

Même si le Likud a gagné 30 sièges lors des élections de mars, des membres du parti plus bas dans la liste sont entrés dans le Knesset alors que d’autres partaient. Lors que Danny Danon a été nommé ambassadeux au Nations-Unies an août, le n°31 de la liste, Sharren Haskel, a pris son poste.

Le député du Likud Oren Hazan est actuellement suspendu des débats parlementaires après une série de plaintes éthiques contre lui, mais il garde son droit de voter.

Si un autre député du Likud venait à quitter la Knesset, le prochain en liste serait l’activtiste du mont du Temple Yehuda Glick, qui milite pour autoriser la prière juive sur le mont du Temple. Controversé, Glick a été gravement blessé lors d’une tentative d’assassinat par un tireur palestinien en octobre 2014 après avoir fait un discours au Centre d’Héritage Menachem Begin de Jérusalem.

La possible entrée de Glick pourrait créer des tensions alors que la vague de terreur continue tandis que des Palestiniens continuent d’affirmer qu’Israël essaie de changer le statu quo sur le mont du Temple, que les Musulmans appellent le Noble Sanctuaire. Pour sa part, Israël a fermement nié avoir de tels projets, assurant que la situation administrative du lieu saint est restée la même pendant des années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...