Rechercher

Le Maccabi Haifa s’incline face au PSG, 7-2

Messi et Mbappé ont mis fin aux espoirs de l'équipe de football israélienne de passer, pour la première fois, la phase de groupe de la Ligue des Champions

L'attaquant français du Paris Saint-Germain Kylian Mbappé célébrant après avoir marqué le cinquième but de son équipe lors du match de football du Groupe H de la Ligue des champions de l'UEFA entre le PSG et Maccabi Haifa FC au stade du Parc des Princes à Paris, le 25 octobre 2022. (Crédit : Geoffroy Van Der Hasselt/AFP)
L'attaquant français du Paris Saint-Germain Kylian Mbappé célébrant après avoir marqué le cinquième but de son équipe lors du match de football du Groupe H de la Ligue des champions de l'UEFA entre le PSG et Maccabi Haifa FC au stade du Parc des Princes à Paris, le 25 octobre 2022. (Crédit : Geoffroy Van Der Hasselt/AFP)

Le Maccabi Haïfa s’est incliné face au Paris Saint-Germain (PSG) en Ligue des Champions mardi soir, ce qui a mis fin aux chances du club israélien de passer la phase de groupes du tournoi européen.

Au Parc des Princes de Paris, le PSG a retrouvé la forme, Lionel Messi et Kylian Mbappé marquant deux fois chacun pour mener l’équipe française à la victoire, 7-2.

Neymar a également participé à l’action. Le Brésilien a forcé un but contre son camp du défenseur du Maccabi Sean Goldberg, avant que Carlos Soler n’achève la déroute.

Les deux buts du Maccabi Haïfa ont été inscrits par le défenseur sénégalais Abdoulaye Seck, qui a réussi à ramener Haïfa à deux points avant que les Parisiens n’emportent le match, marquant sept buts dans un tournoi de Ligue des Champions pour la première fois, depuis 2017.

« Nous étions face à des joueurs de classe mondiale, et ils l’ont montré. (…) Ce n’est jamais agréable de se prendre sept buts, mais j’ai le sentiment que nous avons tout donné », a déclaré l’entraîneur de Haïfa, Barak Bakhar, après le match. « Nous pensions pouvoir faire un miracle, mais il y avait vraiment un grand fossé entre les deux équipes. »

Ce résultat déséquilibré est bien loin du précédent match entre les deux équipes, le 14 septembre dernier, au cours duquel un Maccabi Haifa exultant avait égalisé face à une équipe française fatiguée pendant près de 90 minutes devant un public en délire, tenant même l’avantage face à l’équipe pendant 13 minutes avant de s’incliner 3-1.

L’attaquant brésilien du PSG, Neymar, au centre, se battant pour le ballon avec le défenseur français du Maccabi Haifa, Dylan Batubinsika, lors du match retour du Groupe H de la Ligue des Champions de l’UEFA entre le PSG et le Maccabi Haifa FC au stade du Parc des Princes à Paris, le 25 octobre 2022. (Crédit : Geoffroy Van Der Hasselt/AFP)

Cette fois, le Maccabi Haifa a semblé complètement étourdi et confus en défense, permettant à Messi d’ouvrir le bal à la 19e minute avec un tir de l’extérieur du pied gauche qui a traversé le gardien Josh Cohen et s’est logé dans le coin opposé du filet, après une passe de Mbappe.

Mbappe a dû être soigné après avoir été envoyé dans les panneaux publicitaires par Seck, mais il s’est rapidement rétabli pour porter le score à 2-0 juste après la demi-heure de jeu avec une belle frappe enroulée.

Moins de trois minutes se sont écoulées avant que Neymar ne profite d’une passe de Messi, presque au même endroit, pour tirer. Seck a rapidement porté le score à 3-1 d’une tête sur un ballon mort d’Omer Atzili, mais toute velléité de retour au score a été de courte durée.

Juste avant la mi-temps, Messi s’associait à nouveau brillamment avec Mbappé avant de se mettre en position de tir et de placer une frappe dans le coin inférieur gauche de la lucarne.

Seck a réduit le score cinq minutes après le début de la deuxième mi-temps, d’un tir de la tête au-dessus de Gianluigi Donnarumma (4-2). Il a fallu 14 minutes de plus à Mbappé pour porter le score à 5-2. Il a contrôlé le centre d’Achraf Hakimi et a expédié un tir stupéfiant dans le coin opposé depuis le côté gauche de la lucarne.

L’attaquant argentin du PSG Lionel Messi , à gauche, célébrant avec l’attaquant brésilien du PSG Neymar après avoir marqué le quatrième but de son équipe lors du match de football du Groupe H de l’UEFA Champions League entre le PSG et le Maccabi Haifa FC au stade du Parc des Princes à Paris le 25 octobre 2022. (Crédit : Geoffroy Van Der Hasselt/AFP)

Le but contre son camp de Goldberg peu après a mis un point d’exclamation à la soirée terne du Maccabi Haïfa et le remplaçant Soler a inscrit un dernier but à la 84e minute.

« Nous n’étions pas vraiment prêts à ce que nous avons vu ce soir », a déclaré le milieu de terrain de Haïfa, Tjaronn Chery, après le match. « Nous n’étions pas assez affûtés ; ce sont des joueurs de classe mondiale. »

Cette défaite signifie que le Maccabi Haifa est éliminé de la phase de groupe, une mission à laquelle il a échoué les trois fois où il est allé aussi loin dans le tournoi de l’UEFA. Une victoire la semaine dernière contre la Juventus, sa première en phase de groupes de la Ligue des Champions depuis près de 20 ans, avait brièvement ravivé les espoirs de voir le Maccabi Haifa atteindre les huitièmes de finale pour la première fois de son histoire.

L’attaquant brésilien du PSG, Neymar, à gauche, courant avec le ballon lors du match retour du Groupe H de l’UEFA Champions League entre le PSG et le Maccabi Haifa FC au stade du Parc des Princes à Paris, le 25 octobre 2022. (Crédit : Anne-Christine Poujoulat/AFP)

Au lieu de cela, le PSG et Benfica quitteront le groupe H, mais il faudra attendre la dernière journée de la semaine prochaine pour savoir qui terminera à la première place et bénéficiera donc d’un tirage au sort théoriquement plus clément au prochain tour.

Le Maccabi Haifa espère toujours décrocher la troisième place du groupe et une place dans la Ligue européenne lorsqu’il affrontera Benfica à domicile le 2 novembre pour clôturer sa saison. Les espoirs reposeront également sur la victoire du PSG sur la Juventus, qui s’est inclinée 4-3 face à Benfica mardi.

« Nous croyons toujours que nous pouvons nous qualifier [pour la Ligue européenne], nous pouvons finir troisième. Notre destin est entre nos mains, et nous jouons à domicile », a déclaré Bakhar. « Benfica est une grande équipe, mais j’ai demandé à l’entraîneur parisien de faire le nécessaire en battant la Juventus. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...