Rechercher

Football : Victoire sans appel du Maccabi Haïfa face à la Juventus de Turin, 2 à 0

Le doublé d'Omer Atzili en première période sur la pelouse du club israélien permet au Maccabi d'espérer progresser jusqu'en phase de huitième de finale de la Ligue des champions

Le milieu de terrain du Maccabi Haïfa  Omer Atzili, à gauche, et le milieu de terrain colombien de la Juventus Turin Juan Cuadrado luttent pour le ballon pendant  pendant un match du groupe H de la Ligue des champions de l'UEFA entre le Maccabi Haifa et la Juventus au stade  Sammy Ofer, à Haïfa, le 11 octobre 2022. (Crédit :  RONALDO SCHEMIDT / AFP)
Le milieu de terrain du Maccabi Haïfa Omer Atzili, à gauche, et le milieu de terrain colombien de la Juventus Turin Juan Cuadrado luttent pour le ballon pendant pendant un match du groupe H de la Ligue des champions de l'UEFA entre le Maccabi Haifa et la Juventus au stade Sammy Ofer, à Haïfa, le 11 octobre 2022. (Crédit : RONALDO SCHEMIDT / AFP)

L’équipe de football du Maccabi Haïfa a battu mardi soir les Turinois de la Juventus sur un score de 2 à 0 lors d’un match en phase de groupes de la Ligue des champions de l’UEFA, suite à un doublé d’Omer Atzili. L’équipe n’avait pas remporté de victoires dans la Ligue europeénne depuis vingt ans.

Cette victoire, survenue devant environ 30 000 supporters en extase, permet à l’équipe de conserver l’espoir de se qualifier pour la toute première fois en huitième de finale – une opportunité convoitée depuis longtemps – de la Ligue des champions, même si les hommes de Barak Bakhar devront franchir l’obstacle de leurs rencontres avec le Paris Saint-Germain et ses stars et avec le redoutable club portugais du Benfica pour y parvenir.

La Juve, qui a été en-dessous de la moyenne des clubs italiens cette saison en série A mais qui a gagné la Ligue des Champions à deux occasions, avait remporté son match à domicile la semaine dernière – 3 à 1 – mais c’est Haïfa qui, cette fois-ci, a dominé le terrain, avec un premier but rapidement marqué dès la 7e minute.

Dès la 4e minute, Wojciech Szczesny a dû repousser une tête de l’ancien joueur de Guingamp Frantzdy Pierrot. Mais sur une autre tentative signée Omer Atzili, le gardien polonais n’a rien pu faire. L’ailier israélien, laissé seul par la défense italienne, a repris d’une tête retournée un centre du Français Pierre Cornud (1-0, 7e).

Le Maccabi a eu d’autres opportunités de marquer qui se sont succédées rapidement. La formation israélienne a même failli doubler la mise quand le coup franc du Surinamien Tjaronn Chery s’est écrasé sur la transversale (12e). Puis Atzili a de nouveau tenté sa chance sur une frappe lointaine que Szczesny est parvenu à écarter (13e).

La rencontre a pris une tournure cauchemardesque pour les Turinois avec un deuxième but d’Atzili. Servi par Pierrot, l’Israélien a trompé Szczesny d’une frappe dans la lucarne (2-0, 42e).

Juste avant la pause, Dusan Vlahovic s’est procuré la première véritable occasion de la Juve, mais sa tête puissante a été détournée par le gardien Josh Cohen. Le défenseur Sean Goldberg a ensuite empêché Milik de reprendre la balle.

La Juventus, qui a perdu son milieu de terrain Angel di Maria à la 24e minute pour cause de blessure à la cuisse, a démarré fort en début de deuxième période – mais Cohen est parvenu à écarter une tête de Daniele Rugani, dans la surface de réparation, alors que le ballon se dirigeait vers le but.

Il a ensuite détourné les tirs des ailiers Juan Cuadrado et Arkadiusz Milik, permettant au Maccabi de conserver sa domination.

Le milieu de terrain argentin de la Juventus Matias Soule lutte pour le ballon avec le défenseur israélien Sun Menahem, du Maccabi Haïfa, pendant un march du groupe H de la Ligue des champions de l’UEFA entre le Maccabi Haifa et la Juventus au stade Sammy Ofer, à Haïfa, le 11 octobre 2022. (Crédit : RONALDO SCHEMIDT / AFP)

« Parfois, quand vous allez vous coucher et que vous fermez les yeux, vous vous souvenez de moments comme celui-là », a dit Atzili après le coup de sifflet final. « Nous devons dorénavant penser au prochain match. »

De son côté, l’entraîneur de la Juventus, Massimiliano Allegri, a dit « avoir honte » de son équipe après la rencontre.

« Après ce mauvais résultat, le silence s’impose », a déclaré Allegri. « On ne parle pas ici de questions tactiques ou techniques : c’est une affaire de courage et de passion. Nous jouons de manière trop individuelle. »

Le Maccabi et la Juventus sont maintenant à égalité, avec trois points chacun après quatre matchs, en bas du classement du groupe H. Le PSG et Benfica sont eux aussi à égalité avec huit points chacun au sommet du groupe après un match nul, 1-1, pour la deuxième fois d’affilée lors d’une rencontre disputée mardi.

Le Maccabi va affronter le PSG pour son prochain rendez-vous en date du 23 octobre. L’équipe israélienne s’est inclinée face au géant du football français le mois dernier à domicile, même s’il a brièvement dominé la formation de Lionel Messi et de Neymar, entraînant la stupéfaction des supporters comme des analystes. Son dernier match se disputera à domicile contre le Benfica, le 2 novembre.

Les joueurs du Maccabi Haïfa fêtent leur victoire en Ligue des Champions de l’UEFA, dans le groupe H, contre le club de la Juventus de Turin au stade Sammy Ofer de Haïfa, le 11 octobre 2022. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

La dernière victoire du Maccabi en phase de groupes de la Ligue des champions avait eu lieu le 29 octobre 2002, quand le club avait battu Manchester United 3-0. Cette victoire avait été la deuxième pour l’équipe pendant cette phase de groupes, où elle l’avait aussi emporté face à l’Olympiacos – mais elle avait néanmoins échoué à avancer en huitième de finale.

Même si ces victoires avaient été théoriquement enregistrées à domicile, le Maccabi avait dû disputer ses rencontres internationales à Chypre, cette année-là, en raison d’inquiétudes liées à la sécurité – ce qui fait de la victoire de mardi la toute première inscrite par le club sur sa pelouse.

Le club était aussi parvenu à atteindre la phase de groupes en 2009, mais elle n’avait gagné aucune de ses rencontres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...