Le manifestant tué par une voiture est le père de la PDG de Facebook Israël
Rechercher

Le manifestant tué par une voiture est le père de la PDG de Facebook Israël

Selon les membres de sa famille, Dror Soffer, 82 ans, se rendait chaque semaine aux rassemblements contre Netanyahu ; sa mort serait un accident, selon la police

Dror Soffer (Autorisation)
Dror Soffer (Autorisation)

Le manifestant de 82 ans qui est décédé après avoir été renversé par une voiture au cours d’un rassemblement dénonçant le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été identifié, samedi soir. C’était le père de la directrice-générale de Facebook Israël.

Dror Soffer avait été grièvement blessé après avoir été renversé par une voiture à Kiryat Ono, une banlieue de Tel Aviv. Il avait été évacué en urgence au centre médical Sheba et sa mort avait été prononcée peu après. Il était le père d’Adi Soffert-Teeni, qui dirige la branche israélienne de Facebook, selon des informations parues dans les médias israéliens.

La police a souligné qu’il s’agissait d’un accident et que rien n’indiquait que Soffer avait été volontairement pris pour cible par la conductrice du véhicule.

Cette dernière, une soldate de vingt ans, coopère avec les autorités, a fait savoir la chaîne Kan. Une source proche de l’enquête a déclaré à la chaîne que la jeune femme traversait l’intersection en respectant le code de la route lorsque Soffer était brutalement apparu.

Adi Soffer-Teeni, PDG de Facebook Israël, accorde une interview à Hadashot diffusée le 12 août 2018. (Capture d’écran: Hadashot)

Soffer, qui était architecte, habitait à Savion, à proximité. Il laisse derrière lui trois filles et sept petits-enfants, selon le site d’information Ynet.

« Il manifestait pour la démocratie et pour l’Etat qu’il aimait si fort chaque semaine », a commenté une proche dont l’identité n’a pas été révélée.

Cela fait des mois que des manifestations dénonçant Netanyahu et son gouvernement sont organisées à des carrefours de tout le pays, avec un rassemblement central à Jérusalem, aux abords de la résidence du Premier ministre. Les protestataires réclament la démission de Netanyahu en raison de son procès pour corruption, pour fraude et abus de confiance. Ils critiquent également la prise en charge gouvernementale de la pandémie de coronavirus. Netanyahu, pour sa part, ne cesse de clamer son innocence, affirmant que les inculpations entrent dans le cadre d’une tentative de ses adversaires politiques, des médias, de la police et des procureurs de l’écarter du pouvoir.

En plus de la manifestation la plus importante qui a lieu à Jérusalem et à des rassemblements satellites qui ont lieu dans tout le pays, les Israéliens se regroupent également devant la résidence privée de la famille Netanyahu à Césarée.

Cela fait des mois que ce mouvement de protestation est organisé et il a contribué à conserver Netanyahu sous le feu des projecteurs à un moment où la popularité du leader de longue date a décliné en raison de sa prise en charge de l’épidémie de COVID-19.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...