Le médiateur de Tsahal affirme qu’Israël n’est pas prêt à la guerre
Rechercher

Le médiateur de Tsahal affirme qu’Israël n’est pas prêt à la guerre

L'armée a rejeté les allégations de Brick, mais le chef d'Etat-major Gadi Eizenkot a nommé une commission pour enquêter sur ces propos

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le médiateur de l'armée israélienne Yitzhak Brick pose avec une copie de son rapport annuel le 28 mai 2017. (Ministère de la Défense)
Le médiateur de l'armée israélienne Yitzhak Brick pose avec une copie de son rapport annuel le 28 mai 2017. (Ministère de la Défense)

Un médiateur du ministère de la Défense a accusé mercredi des commandants de l’armée de mentir sur le niveau de préparation à la guerre dans une lettre adressée à une commission parlementaire, dans le cadre d’une querelle opposant le général à la retraite et le chef d’Etat-major.

« Les commandants ont peur de dire la vérité, et pour certains, la bouche et le cœur ne sont pas en accord », a écrit le général de division Yitzhak Brick, dans un courrier adressé à la puissante commission des Affaires étrangères et de la Défense et qui a été publié par la chaîne Hadashot.

Au cours de l’année écoulée, Brick a mené une campagne pour mettre en garde les députés et le public que l’armée israélienne n’est pas prête à entrer en guerre, et des disparités qualitatives et quantitatives existent quant à ce que l’armée a besoin et ce que l’armée a.

L’armée a rejeté les allégations de Brick, mais le chef d’Etat-major Gadi Eizenkot a nommé une commission pour enquêter sur ces propos.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...