Le mémorial d’un soldat druze mort au combat vandalisé dans le nord d’Israël
Rechercher

Le mémorial d’un soldat druze mort au combat vandalisé dans le nord d’Israël

La famille de Salah Tapesh, tué en 1992 au Liban, porte plainte après la découverte d’impact de balles sur le mémorial

Mémorial rendant hommage à Salah Tapesh, dans le nord d'Israël. (Crédit : ministère de la Défense)
Mémorial rendant hommage à Salah Tapesh, dans le nord d'Israël. (Crédit : ministère de la Défense)

Un mémorial rendant hommage à un soldat israélien mort au combat a été vandalisé pendant le week-end par des inconnus qui ont tiré des coups de feu sur le monument.

Le mémorial, situé entre les villages de Beit Jan et de Khorfeish dans le nord d’Israël, a été érigé en mémoire de Salah Tapesh, soldat israélien tué pendant une opération dans le sud du Liban en 1992.

Sa famille a porté plainte.

Tapesh a été tué le 6 avril 1992, près du village de Houla, dans le sud du Liban. Un convoi de soldats voyageant dans la zone avait été pris en embuscade par le Hezbollah. Tapesh, infirmier combattant, appartenait aux forces de sécurité voisines et avait été aidé les soldats du convoi. En atteignant la zone, il avait observé qu’il y avait de nombreux blessés graves, et que le convoi était toujours attaqué.

Salah Tapesh (autorisation)
Salah Tapesh (autorisation)

Tapesh n’a pas quitté les lieux malgré l’attaque en cours, et a commencé à soigner les soldats blessés sur le terrain. Il a ensuite été lui même touché et tué.

Tapesh a été promu sergent après sa mort et a été cité à titre posthume pour son courage.

Dans un communiqué cité par le site d’information NRG, la famille Tapesh a déclaré que cet acte de vandalisme était « un acte honteux ».

« Des personnes inconnues ont tiré sur le monument du sergent Salah Tapesh, héros de la communauté druze et héros de l’armée israélienne, qui a été cité pour son courage par le Commandement du Nord en 1992. Il est devenu un symbole d’héroïsme, et son héritage se poursuit jusqu’à aujourd’hui dans l’armée israélienne, a déclaré la famille. Le monument a été très abîmé, et cela a causé beaucoup de peine et de souffrance aux membres de sa famille. »

La police a ouvert une enquête. Selon la loi israélienne, le vandalisme de ces monuments est un délit pénal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...