Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Le ministre de la Défense crée un service pour rétablir la sécurité dans le nord d’Israël

"Northern Horizon" va renforcer les mesures de sécurité des communautés proches de la frontière libanaise et préparer le retour des dizaines de milliers de personnes déplacées

Le ministre de la Défense Yoav Gallant prend part à un point de situation sur la sécurité à la frontière nord d'Israël, le 5 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère israélien de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant prend part à un point de situation sur la sécurité à la frontière nord d'Israël, le 5 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère israélien de la Défense)

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a annoncé mardi la création d’une nouvelle direction au sein du ministère de la Défense chargée du renforcement de la sécurité le long de la frontière nord d’Israël.

Les communautés du nord d’Israël sont en effet visées par des tirs de roquettes et des bombardements du Hezbollah et de groupes palestiniens alliés au titre du conflit actuel contre le Hamas de Gaza.

Par voie de communiqué publié à l’issue du point de situation ce mardi, M. Gallant a annoncé que la direction, baptisée « Northern Horizon », aura pour objet de renforcer et améliorer les infrastructures civiles et de sécurité dans les zones résidentielles situées jusqu’à neuf kilomètres de la frontière libanaise, ce qui permettra aux populations déplacées de rentrer chez elles.

La direction veillera à ce que les unités civiles en attente reçoivent une formation et des armes améliorées, et que les communautés soient fortifiées au moyen de nouvelles portes, clôtures, postes de guet et centres opérationnels dotés de capacités de commandement.

Il y a actuellement près de 200 000 personnes originaires du nord et du sud d’Israël déplacées à l’intérieur du pays et ce, depuis le 7 octobre, date à laquelle des milliers de terroristes dirigés par le Hamas ont fait irruption dans le sud d’Israël, et tué plus de 1 200 personnes, fait 240 otages et détruit des biens dans plus d’une vingtaine de communautés.

Israël a riposté par une offensive aérienne puis terrestre destinées à éliminer le Hamas et libérer les otages.

Parallèlement aux offensives de l’armée israélienne contre le Hamas à Gaza, des tensions répétées ont eu lieu avec le Hezbollah et d’autres groupes à la frontière nord, qui ont conduit à l’évacuation sine die des habitants de dizaines de communautés du nord.

« Compte tenu de la complexité du nord et de notre désir de créer les conditions propices au retour des habitants, la première chose à faire est de s’occuper de tout ce qui se passe dans les communautés – avec une protection, pour garantir une vie normale à l’intérieur et l’extérieur des communautés, et une réhabilitation des infrastructures », a déclaré M. Gallant, ajoutant que le projet serait mis en œuvre parallèlement à des mesures de sécurité supplémentaires.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant assiste à un point de situation sur la sécurité à la frontière nord d’Israël, le 5 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère israélien de la Défense)

La direction travaillera en coopération avec les municipalités et l’armée, et les décisions seront prises au fil de l’eau, à l’issue d’examens de la situation en matière de sécurité.

Elle veillera au parachèvement des travaux entamés en 2018 dans le cadre du projet gouvernemental « Défenseur du Nord », destiné à protéger les bâtiments publics, institutionnels et privés jusqu’à neuf kilomètres de la frontière nord.

Depuis le début de la guerre contre le Hamas à Gaza, la frontière nord est le théâtre d’escarmouches quasi quotidiennes alors que le Hezbollah tente d’immobiliser les troupes israéliennes au nord par un flux constant d’affrontements et d’attaques de faible intensité.

Depuis le début des échanges transfrontaliers, six soldats et trois civils ont été tués côté israélien, et 107 personnes côté libanais, dont au moins 14 civils, selon un décompte de l’AFP.

Le Hezbollah a déclaré que 79 de ses membres avaient été tués depuis le début de la guerre dans le sud du Liban.

Emanual Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.