Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Le Parlement finlandais vote contre un projet de loi interdisant l’abattage rituel

Ses opposants, au nombre de 10 contre 5 qui ont voté en faveur de la loi, ont mis en avant la liberté de culte et de la pratique religieuse

Le palais du Parlement de Finlande, à Helsinki. (Crédit : Alvesgaspar / CC BY-SA 3.0)
Le palais du Parlement de Finlande, à Helsinki. (Crédit : Alvesgaspar / CC BY-SA 3.0)

La semaine dernière, le Comité constitutionnel du Parlement finlandais a voté contre la proposition d’interdire l’abattage religieux dans le pays.

Ses opposants, au nombre de 10 contre 5 qui ont voté en faveur de la loi, ont cité la liberté de culte et de la pratique religieuse pour s’opposer au projet de loi. L’abattage d’animaux pour des raisons religieuses devrait donc continuer à être autorisé en Finlande.

Yaron Nadbornik, président du Conseil central des communautés juives de Finlande, a salué la décision. Pendant des mois, son groupe avait mené une campagne de sensibilisation et d’éducation sur le sujet auprès du gouvernement et des pouvoirs publics.

« Je suis très reconnaissant que les droits de la minorité juive aient été sauvegardés en référence à la liberté de la religion. Ce fut une longue route, mais maintenant il semble que nous puissions continuer la méthode d’abattage juive en Finlande pour obtenir de la nourriture en fonction de notre culture », a-t-il déclaré.

Le Congrès juif européen et le Congrès juif mondial ont également salué la décision.

« Le Congrès juif mondial (WJC) a fait appel aux plus hauts niveaux du gouvernement finlandais, tandis qu’un groupe de travail du WJC sur la liberté religieuse a travaillé en étroite collaboration avec la communauté juive finlandaise pour protéger les droits des minorités religieuses dans cette nation », a déclaré le président du WJC, Ronald S. Lauder. « L’un des principaux mandats de notre organisation est de soutenir le droit des Juifs, où qu’ils se trouvent, de pratiquer librement et en toute sécurité leur religion », a t-il ajouté.

En France, suite au vote, le Crif a « rappelé l’importance de la libre pratique religieuse dans nos États, garante de la continuité des présences des minorités religieuses. Par ailleurs, le Crif souligne son attachement au principe de laïcité, qui permet la liberté religieuse dans le respect de la loi et d’autrui ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.