Le petit-fils de l’ancien grand rabbin israélien va épouser son copain
Rechercher

Le petit-fils de l’ancien grand rabbin israélien va épouser son copain

Peu de membres de la famille du défunt rabbin Ovadia Soyef devraient participer au mariage d’Ovadia Cohen et d’Amichai Landsman qui doit être célébré par une femme orthodoxe gay

Le grand rabbin Ovadia Yosef, à Jérusalem, en septembre 2012. (Crédit : Flash90)
Le grand rabbin Ovadia Yosef, à Jérusalem, en septembre 2012. (Crédit : Flash90)

Le petit-fils d’un des plus importants rabbins sépharades d’Israël, qui était fortement opposé à l’homosexualité, doit épouser son copain dans une cérémonie conduite par une femme gay orthodoxe.

Ovadia Cohen, dont le défunt grand-père le rabbin Ovaida Yosef, était le chef spirituel du parti Shas et la plus haute autorité sépharade halakhique d’Israël, a déclaré au quotidien Yedioth Ahronoth jeudi que lui et son partenaire Amichai Landsman vont se marier cette semaine.

« J’ai eu de la chance d’avoir une famille formidable qui m’a accepté dès le début, et ils ont aussi accepté Ovadia », a déclaré Landsman au journal, indiquant que la famille de Cohen le soutenait moins.

« Nous sommes très fiers, a déclaré Landsman. Ovadia a fait quelque chose de courageux en étant dans une relation avec moi et nous sommes contents de nous marier ».

Le couple attend environ 200 personnes à son mariage, principalement de la famille de Landsman et des membres de la communauté gay religieuse. L’article précisait que Cohen s’attend seulement à ce qu’un « petit nombre » de sa famille influente participe à la cérémonie.

Quand il était enfant, Cohen était proche de son grand-père et a passé beaucoup de temps dans sa maison après le divorce de ses parents, régulièrement mêlés à l’élite politique et religieuse d’Israël.

Mais c’était un environnement qui condamnait totalement l’homosexualité.

Yosef, le fondateur spirituel du parti Shas, a une fois qualifié les homosexuels de « mal absolu ». Son fils le rabbin Yaakov Yosef a publié une décision qui interdisait aux gens de laisser leur enfant étudier avec des professeurs ou des tuteurs gays.

L’année dernière, un législateur du parti Shas a dû quitter le parti après avoir participé au mariage gay de son neveu.

Adulte, Cohen a épousé une femme et a eu deux enfants, mais le couple s’est séparé quand il a fait son coming-out. Il a rencontré Landsman il y a trois ans, qui a grandi dans la communauté sioniste à Haïfa, les deux hommes ont emménagé tout en maintenant un style de vie religieux.

Alors que Cohen a eu un contact « très limité » avec sa famille à la suite de son coming out, Landsman a dit que sa famille religieuse l’a « accepté ».

La cérémonie célébrant l’union du couple sera conduite par Zahorit Sorek, une activiste de premier plan dans la communauté gay religieuse et membre du parti Yesh Atid, parti dont le combat contre ce qu’il considère être de la coercition religieuse le conduit souvent à se confronter avec le Shas.

L’Etat d’Israël ne célèbre pas le mariage civil et toutes les cérémonies de mariage reconnues par l’état doivent être conduites par un officiant religieux. Or, l’état reconnaît dans le même temps les relations entre des personnes de même sexe qui vivent ensemble.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...