Le pétrole de la mer Morte « entièrement à l’intérieur d’Israël », déclare la société
Rechercher

Le pétrole de la mer Morte « entièrement à l’intérieur d’Israël », déclare la société

L’entreprise israélienne qui forera le site, qui contiendrait 1,2 milliard de shekels d'or noir, nie les rapports des médias arabes établissant le gisement en territoire palestinien

Rivage salé de la mer Morte (Crédit : Ian et Wendy Sewell/Wikimedia commons)
Rivage salé de la mer Morte (Crédit : Ian et Wendy Sewell/Wikimedia commons)

Une société israélienne autorisée à forer un réservoir de pétrole près de la mer Morte, en a récemment évalué la contenance à une valeur de 1,2 milliard de shekels.

La firme a souligné dimanche que le site se trouve entièrement à l’intérieur d’Israël, en réponse à des rapports des médias arabes affirmant que le site empiétait sur le territoire palestinien.

Israel Opportunity Energy Resources LP a déclaré dans un communiqué envoyé aux médias que le champ Hatrurim « se trouve entièrement à l’intérieur des frontières d’Israël ».

La compagnie pétrolière a dit qu’elle répondait à « divers rapports » dans les médias arabes, bien que la déclaration ne précise ni lesquels, ni la nature de leurs revendications.

Un nouveau rapport publié dimanche par la société et déposé à la Bourse de Tel Aviv affirme que le réservoir de pétrole de Hatrurim, qui couvre 94 kilomètres carrés de la Mer morte, a une valeur de 1,2 milliard de shekels (320 millions de dollars).

La société a publié une carte prétendant montrer que le champ est situé des kilomètres à l’intérieur de la Ligne verte, qui longe la frontière de la Cisjordanie.

Carte publiée par Israel Opportunity le 8 mai 2016, qui prétend montrer que la licence de forage du site de Hatrurim est entièrement située en territoire israélien (Crédit : autorisation Israel Opportunity)
Carte publiée par Israel Opportunity le 8 mai 2016, qui prétend montrer que la licence de forage du site de Hatrurim est entièrement située en territoire israélien (Crédit : autorisation Israel Opportunity)

Le rapport sur la valeur de ce champ de pétrole semble provoquer une certaine consternation en Jordanie, qui contrôle la rive orientale de la mer Morte.

Le président de la commission jordanienne pour la protection de la patrie et la résistance à la normalisation, le Dr. Manaf Majali, a exigé que le ministre de l’Energie du Royaume hachémite vérifie la validité du rapport sur le champ Hatrurim, selon le quotidien jordanien Al-Ghad.

« Dans le cas où le pétrole existerait véritablement [à Hatrurim] en quantité commerciale, alors il appartient totalement à la Jordanie et non à l’occupation qui l’a volé », a déclaré Majali.

En 1995, la société israélienne Delek Group Ltd. a trouvé du pétrole dans la zone de Hatrurim, après un forage de deux kilomètres sous la surface. Mais, a déclaré Israël Opportunity sur son site internet, Delek a décidé de mettre fin à ses opérations près de la mer Morte en raison du bas prix du pétrole à l’époque.

En accord avec Israël Opportunity, les licences pour forer le réservoir d’huile ont été accordées à cinq autres partenaires, selon le site de l’entreprise. Elles comprennent trois compagnies israéliennes – Zerach Oil and Gas Exploration, LP (28,75 %), Ashtrom Group Ltd (10 %) et Ginko Oil Exploration, LP (28,75 %) – ainsi que le géologue israélien Eliyahu Rozenberg (2,5 %) et Cyprus Opportunity Oil & Gas Exploration, Ltd (5 %), qui deviendra la première société cotée à Chypre à entrer dans le marché du pétrole et du gaz en Israël, selon le site d’informations israélien Globes.

Dans une déclaration sur son site Internet, le partenariat a annoncé son intention de réintégrer le site de forage.

Le nouveau programme de forage, selon la déclaration, est basé sur « les résultats d’études sismiques élaborées lors de forages précédents », et sera réalisé à l’aide « des technologies de pointe ».

La « spud date », ou début du processus de forage, est prévue pour le 1er novembre, 2017, indique le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...