Le premier restaurant de viande de labo au monde ouvre à Ness Ziona
Rechercher

Le premier restaurant de viande de labo au monde ouvre à Ness Ziona

"The Chicken" ouvre à Ness Ziona et propose 2 hamburgers de "filets de poulet croustillants de culture" obtenus à partir de cellules de l'usine SuperMeat de l'autre côté de la rue

Un hamburger au poulet présenté sur le site web The Chicken, un restaurant qui sert de la viande cultivée en laboratoire à Ness Ziona. (Capture d'écran via JTA)
Un hamburger au poulet présenté sur le site web The Chicken, un restaurant qui sert de la viande cultivée en laboratoire à Ness Ziona. (Capture d'écran via JTA)

JTA – Le premier restaurant de viande cultivée en laboratoire au monde a ouvert près de Tel Aviv, a rapporté VegNews, basé à Los Angeles.

Le restaurant, dont le nom est « The Chicken » – une référence au dilemme pseudo-intellectuel de savoir s’il précède l’œuf ou l’inverse – est adjacent à l’usine de sa société mère, SuperMeat, dans la banlieue de Tel Aviv à Ness Ziona, selon un reportage de VegNews de la semaine dernière.

Les tables doivent être réservées à l’avance et les clients ne paient pas car le restaurant est encore en phase de test, a rapporté Walla. Ils sont toutefois invités à répondre aux questions ou à faire part de leurs commentaires.

Le menu de The Chicken propose deux hamburgers faits de « filet de poulet croustillant de culture » cultivé à partir de cellules dans l’usine de SuperMeat.

« Le burger a une saveur de poulet juteux, croustillant à l’extérieur et tendre à l’intérieur », a déclaré Ido Savir, PDG de SuperMeat, à Fast Company. Le goût est indissociable de celui des animaux abattus, a-t-il dit.

SuperMeat a été créé en 2015 pour offrir une alternative à la viande dont la production nécessite la souffrance animale.

Certains rabbins affirment que la viande cultivée en laboratoire est exempte des exigences traditionnelles en matière de viande casher, mais d’autres disent que les mêmes interdictions, y compris le salage et la séparation des produits laitiers, s’appliquent.

« Ici, dès le début, ce n’est pas considéré comme de la viande car c’est une chose microscopique. … Et même si c’était vraiment de la viande, parce qu’elle a changé de forme, un « nouveau visage est arrivé ici » et ce n’est pas considéré comme de la viande, et c’est clairement parvé », a déclaré un rabbin israélien à la Jewish Telegraphic Agency en 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...