Le premier vol commercial entre Israël et les EAU atterrit pour des négociations
Rechercher

Le premier vol commercial entre Israël et les EAU atterrit pour des négociations

Les délégations israélienne et américaine quittent Ben Gourion et seront accueillies à Abou Dhabi par le ministre des Affaires étrangères des UAE

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

  • Le conseiller présidentiel américain Jared Kushner (à gauche), le conseiller américain pour la sécurité nationale Robert O'Brien (à droite) et le chef du Conseil national de sécurité israélien Meir Ben-Shabbat (à droite) posent pour une photo avec l'équipage avant de monter à bord du vol LY971 d'El Al, qui transportera une délégation israélo-américaine de Tel-Aviv à Abu Dhabi, à l'aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv le 31 août 2020 (photo NIR ELIAS / POOL / AFP)
    Le conseiller présidentiel américain Jared Kushner (à gauche), le conseiller américain pour la sécurité nationale Robert O'Brien (à droite) et le chef du Conseil national de sécurité israélien Meir Ben-Shabbat (à droite) posent pour une photo avec l'équipage avant de monter à bord du vol LY971 d'El Al, qui transportera une délégation israélo-américaine de Tel-Aviv à Abu Dhabi, à l'aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv le 31 août 2020 (photo NIR ELIAS / POOL / AFP)
  • Photo prise le 31 août 2020 montre l'avion de El Al, qui transportera une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation, décollant du tarmac lors du tout premier vol commercial d'Israël vers les EAU à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv. (JACK GUEZ / AFP)
    Photo prise le 31 août 2020 montre l'avion de El Al, qui transportera une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation, décollant du tarmac lors du tout premier vol commercial d'Israël vers les EAU à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv. (JACK GUEZ / AFP)
  • Le conseiller présidentiel américain Jared Kushner (Centre droit) et le conseiller à la sécurité nationale américain Robert O'Brien (Centre gauche) posent avec des membres de la délégation israélo-américaine devant le vol LY971 d'El Al, qui transportera la délégation de Tel Aviv à Abu Dhabi, à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 31 août 2020. (Menahem Kahana / AFP)
    Le conseiller présidentiel américain Jared Kushner (Centre droit) et le conseiller à la sécurité nationale américain Robert O'Brien (Centre gauche) posent avec des membres de la délégation israélo-américaine devant le vol LY971 d'El Al, qui transportera la délégation de Tel Aviv à Abu Dhabi, à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 31 août 2020. (Menahem Kahana / AFP)
  • Une photo prise le 31 août 2020 montre un membre de l'équipage assis dans le cockpit de l'avion de ligne El Al, avant le tout premier vol commercial d'Israël vers les EAU à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, qui transportera une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation. (NIR ELIAS / POOL / AFP)
    Une photo prise le 31 août 2020 montre un membre de l'équipage assis dans le cockpit de l'avion de ligne El Al, avant le tout premier vol commercial d'Israël vers les EAU à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, qui transportera une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation. (NIR ELIAS / POOL / AFP)
  • Une photo prise le 31 août 2020 montre un membre de l'équipage s'exprimant à bord de l'avion de El Al, avant le tout premier vol commercial d'Israël vers les EAU à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, qui transportera une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation. (NIR ELIAS / POOL / AFP)
    Une photo prise le 31 août 2020 montre un membre de l'équipage s'exprimant à bord de l'avion de El Al, avant le tout premier vol commercial d'Israël vers les EAU à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, qui transportera une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation. (NIR ELIAS / POOL / AFP)
  • Une photo prise le 31 août 2020 montre le mot "Paix" écrit en arabe, en anglais et en hébreu sur le côté d'un avion de El Al, avant le tout premier vol commercial d'Israël vers les EAU à l'aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv, qui transportera une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation. (NIR ELIAS / POOL / AFP)
    Une photo prise le 31 août 2020 montre le mot "Paix" écrit en arabe, en anglais et en hébreu sur le côté d'un avion de El Al, avant le tout premier vol commercial d'Israël vers les EAU à l'aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv, qui transportera une délégation américano-israélienne aux EAU suite à un accord de normalisation. (NIR ELIAS / POOL / AFP)

À bord du vol 971, de Tel Aviv à Abou Dhabi – À 11h21 exactement, lundi, un Boeing 737-900 d’El Al a décollé de Tel Aviv à destination d’Abou Dhabi pour le tout premier vol commercial direct d’Israël aux Émirats arabes unis, ouvrant la voie à ce que beaucoup dans les deux pays s’attendent à voir rapidement devenir une route très fréquentée après l’établissement de relations diplomatiques officielles.

L’avion transporte de hauts responsables de Washington et de Jérusalem vers la capitale émiratie pour préparer le terrain en vue de l’accord dit « Abraham » entre Israël et les Émirats arabes unis, négocié par les États-Unis et annoncé au début du mois.

Autre jalon historique, le vol 971 a reçu l’autorisation de traverser l’espace aérien de l’Arabie saoudite, une première pour un avion israélien, a confirmé le pilote quelques minutes avant le décollage.

Pour la toute première fois, un avion immatriculé en Israël survolera l’Arabie saoudite et, après un vol sans escale en provenance d’Israël, atterrira aux Émirats arabes unis », a déclaré le capitaine Tal Becker.

« Nous sommes tous enthousiastes et attendons avec impatience d’autres vols historiques qui nous mèneront vers d’autres capitales de la région, nous faisant ainsi progresser vers un avenir plus prospère.”

La délégation conjointe participera à des « réunions de travail » des équipes israélo-émiriennes « sur une série de questions avant la signature d’accords de coopération dans les domaines civil et économique », a déclaré le cabinet du Premier ministre.

« Nous sommes sur le point de prendre un vol historique, le premier vol commercial de l’histoire entre Israël et un pays arabe du Golfe », a déclaré Jared Kushner, conseiller principal de la Maison Blanche, avant de monter à bord de l’avion. « Bien que ce vol soit historique, nous espérons qu’il marquera le début d’un voyage encore plus historique pour le Moyen-Orient et au-delà.”

Kushner a déclaré avoir prié au mur Occidental dimanche pour que les musulmans du monde entier assistent à l’événement, « reconnaissant que nous sommes tous des enfants de Dieu et que l’avenir n’a pas à être prédéterminé par le passé. C’est une période remplie d’espoir et je crois que la paix et la prospérité sont possibles dans cette région et dans le monde entier. »

Robert O’Brien, conseiller à la sécurité nationale des États-Unis (à gauche) et Jared Kushner, conseiller principal de l’administration Trump, se préparent à quitter l’aéroport Ben Gurion pour Abu Dhabi sur le premier vol commercial direct, le 31 août 2020 (capture d’écran Facebook)

Dans une déclaration sur le tarmac, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Robert O’Brien, a salué le président américain Donald Trump, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le prince héritier des Émirats, Mohammed bin Zayed Al Nahyan, pour leur leadership.

« Tous ces dirigeants ont fait preuve d’un courage extraordinaire en réunissant les parties et en prenant un risque pour la paix. Ces accords d’Abraham resteront dans les mémoires pendant de très nombreuses années », a-t-il déclaré.

Le vol traversera l’espace aérien saoudien et durera environ trois heures.

A 7h30, alors que les officiels israéliens et la presse en déplacement arrivaient à l’aéroport Ben Gourion, étrangement vide, pour l’enregistrement, Abou Dhabi n’était pas mentionné sur les écrans comme destination. Mais au comptoir El Al du terminal 3, le vol LY971 – le numéro est un clin d’œil à l’indicatif régional des EAU – était affiché sur différents écrans, incitant les journalistes et les officiels à prendre des photos de cette vision historique.

Le premier vol commercial entre Israël et les EAU, le 31 août 2020 (Raphael Ahren/Times of Israel)

Le vol a été commandé et payé par Israël, mais organisé par les États-Unis en coordination avec le gouvernement israélien.

La compagnie El Al étant dévastée financièrement par la pandémie, c’est le premier vol du transporteur national à partir de Tel-Aviv depuis le 1er juillet, et la première fois que l’avion, équipé d’un système de défense antimissile, a été mis en service depuis mars. L’équipage a dû s’entraîner sur un simulateur à Amsterdam dans le cadre d’un cours de recyclage, n’ayant pas piloté de 737-900 en cinq mois.

Le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, l’un des nombreux directeurs généraux du ministère à bord du vol, a distribué des masques faciaux portant les drapeaux israélien et émirati.

Les délégations israélienne et américaine sont à bord du premier vol commercial d’Israël vers les EAU le 31 août 2020 (Raphael Ahren/Times of Israel)

Après l’atterrissage dans le terminal présidentiel d’Abou Dhabi, une réception officielle sera organisée à l’aéroport. Le ministre d’Etat des Affaires étrangères des EAU, Anwar Gargash, accueillera les arrivants, selon le radiodiffuseur public Kan.

Netanyahu n’était pas à bord de l' »avion de la paix », comme l’ont appelé les responsables américains.

C’est à cela que ressemble « la paix pour la paix » », a tweeté Netanyahu peu avant le décollage de l’avion, en même temps qu’une photo du comptoir d’enregistrement.

La délégation israélienne est dirigée par Meïr Ben-Shabbat, responsable de la sécurité nationale. Parmi les autres hauts fonctionnaires de Jérusalem, on compte la directrice générale du bureau du Premier ministre KEren Ronen Peretz, le directeur général du ministère des affaires étrangères Alon Ushpiz, le secrétaire de cabinet Tzachi Braverman, le conseiller diplomatique de Netanyahu et les directeurs généraux de différents ministères.

« Je suis ému et fier de diriger la délégation israélienne dans les pourparlers et Abou Dhabi…. Notre objectif est de parvenir à un programme de travail commun pour faire progresser les relations dans un large éventail de domaines : tourisme, santé, innovation, science, technologie, économie et bien d’autres encore. Ce matin, la bénédiction traditionnelle, « Allez en paix », a une signification particulière pour nous », a déclaré Ben-Shabbat lundi matin.

Le conseiller américain à la sécurité nationale Robert O’Brien, à gauche, le premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, et le conseiller de la Maison Blanche Jared Kushner font des déclarations de presse communes sur les accords de paix entre Israël et les EAU, à Jérusalem, le 30 août 2020. (Debbie Hill/Pool Photo via AP)

La délégation américaine est dirigée par le conseiller américain à la sécurité nationale, O’Brien et Kushner. Elle comprend également l’envoyé de l’administration pour le processus de paix, Avi Berkowitz, et le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, Brian Hook.

« Les discussions se dérouleront au sein de groupes de travail composés de représentants israéliens, émiratis et américains dans les domaines suivants : diplomatie, finances, aviation et visas d’entrée, santé, culture et tourisme, espace, science et investissements, innovation et commerce », a déclaré le cabinet du Premier ministre dans un communiqué.

L’un des temps forts du voyage sera probablement une réunion trilatérale entre O’Brien, Ben-Shabbat, et leur homologue émirati, Cheikh Tahnoun bin Zayed.

« Nous sommes tous ravis du rythme, de la rapidité de la normalisation entre Israël et les EAU », a déclaré Netanyahu dimanche.

« Le jour viendra, et il est proche, où nous nous demanderons : comment aurait-il pu en être autrement ? Parce que les percées d’aujourd’hui deviendront les normes de demain. Elles paveront la voie à d’autres pays pour normaliser leurs liens avec Israël.”

Israël et les EAU ont annoncé le 13 août l’établissement de relations diplomatiques complètes, dans le cadre d’un accord négocié par les États-Unis qui exigeait qu’Israël suspende son plan d’annexion de certaines parties de la Cisjordanie.

Les EAU sont le troisième pays arabe à avoir accepté d’établir des relations officielles avec Israël, après l’Egypte et la Jordanie. Les responsables israéliens et américains ont exprimé l’espoir que d’autres pays arabes du Golfe suivraient bientôt, avec des relations basées sur des intérêts commerciaux et sécuritaires mutuels, et sur leur inimitié commune envers l’Iran.

Préparant le terrain pour cette visite, le président des Emirats Arabes Unis a publié samedi un décret abolissant une loi datant de 48 ans qui boycottait Israël, permettant désormais la signature d’accords commerciaux et financiers entre les deux nations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...