Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Le prix Charlemagne pour l’unité européenne décerné au grand rabbin Pinchas Goldschmidt

Le Prix souhaite faire "passer le message selon lequel la vie juive fait naturellement partie de l'Europe et qu'il n'y a pas de place pour l'antisémitisme en Europe"

Le grand rabbin Pinchas Goldschmidt à la 32e Convention générale des Rabbins européens à Munich, en Allemagne, le 30 mai 2022. (Crédit : AP Photo/Matthias Schrader)
Le grand rabbin Pinchas Goldschmidt à la 32e Convention générale des Rabbins européens à Munich, en Allemagne, le 30 mai 2022. (Crédit : AP Photo/Matthias Schrader)

Le prix Charlemagne 2024 a été décerné au grand rabbin Pinchas Goldschmidt et au « peuple juif d’Europe », a annoncé vendredi le comité de sélection de cette distinction prestigieuse récompensant un engagement en faveur de l’entente en Europe.

« Toute forme d’antisémitisme – chaque attaque, chaque dénigrement et, surtout, tout acte de violence – est une attaque contre tous », ont écrit les organisateurs de ce prix décerné alors que le conflit entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza s’accompagne d’une hausse des actes antisémites dans plusieurs pays d’Europe.

Né en 1963 à Zurich, Pinchas Goldschmidt a été le grand rabbin de Moscou, de 1993 jusqu’à son départ en 2022, en signe de protestation contre l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Il est également président de la Conférence des rabbins européens (CER) depuis 2011.

Avec son choix de lauréat, le Prix Charlemagne souhaite « passer le message selon lequel la vie juive fait naturellement partie de l’Europe et qu’il n’y a pas de place pour l’antisémitisme en Europe ».

« Ce n’est que lorsque la dignité et la diversité des individus sont respectées qu’une coexistence pacifique – caractérisée par la tolérance, la compréhension et l’humanité – est possible », ajoutent les organisateurs.

Ils saluent, dans leur communiqué, l’engagement constant de Pinchas Goldschmidt pour le dialogue interreligieux en Europe, notamment entre juifs et musulmans.

Evoquant la guerre à Gaza en novembre, le grand rabbin avait déclaré que les membres de la CER étaient « en faveur de la paix (et) croyaient au droit à l’autodétermination de chaque peuple ».

Le prix Charlemagne avait été décerné l’an dernier au peuple ukrainien et à son président Volodymyr Zelensky, qui était venu en personne recevoir cette distinction.

Le prix a été créé en 1949 pour promouvoir la construction européenne, après les destructions de la Seconde Guerre mondiale. Il est remis à Aix-la-Chapelle, ancienne capitale de l’empire carolingien, ville située dans l’ouest de Allemagne et toute proche des frontières belges et néerlandaises.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.