Le rabbin David Stav exhorte les juifs israéliens à garder leurs valeurs morales
Rechercher

Le rabbin David Stav exhorte les juifs israéliens à garder leurs valeurs morales

Le président de l’association Tzohar invite les Israéliens à adopter une attitude morale face à la recrudescence de la violence en Israël

Scène à Ammunition Hill où un officier de police a été attaqué par une terroriste,, le 12 octobre 2015 (Crédit : police israélienne)
Scène à Ammunition Hill où un officier de police a été attaqué par une terroriste,, le 12 octobre 2015 (Crédit : police israélienne)

Les images récentes des terroristes attaquant des civils israéliens commencent à faire naitre un sentiment de revanche auprès d’une partie de la population israélienne.

Selon le Rabbin David Stav, président de l’association nationaliste-religieuse Tzohar, la vengeance est une détérioration des valeurs morales, rapporte Ynet.

Le Rabbin David Stav a ainsi déclaré : « Votre sang bout quand vous voyez des Arabes israéliens, jeunes et vieux, qui assassinent des enfants, des soldats, des femmes et des hommes juifs aveuglément, sans aucune gratitude. C’est précisément pendant ces jours-là que la force et la singularité de la société israélienne sont mis à l’épreuve. »

Le Rabbin David Stav invite les Israéliens à garder leur sang-froid et à maintenir leur morale à un niveau élevé, ce qui selon lui, différencie le peuple juif.

Il prévient contre les dérives d’actes de vengeance qui pourraient être perpétrés, contre les mauvaises personnes, ou contre celles déjà neutralisées.

Il explique : « Les terroristes méritent de mourir, mais ce ne sont pas nos manières. Porter atteinte à un terroriste qui a déjà été neutralisé cause un double dommage : un dommage collatéral lorsque les images sont distribuées (dans les médias), et un dommage majeur face à nos valeurs morales. Nous ne nous mettrons pas au niveau de notre ennemi, et nous ne nous contaminerons en détériorant notre morale ».

Il a également salué le courage des Israéliens qui continuent à vivre normalement malgré la situation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...