Le rabbin de Monsey prend la parole au discours sur l’état de l’Etat à NY
Rechercher

Le rabbin de Monsey prend la parole au discours sur l’état de l’Etat à NY

Le rabbin Chaim Rottenberg, chez qui s'est produite l'attaque, a parlé de la résilience juive et plaidé pour la préservation du mode de vie hassidique et de son système éducatif

Le rabbin Chaim Rottenberg parle lors du discours sur l'état de l'Etat, NY, le 8 janvier 2020. (Crédit : 13 WHAM ABC via JTA)
Le rabbin Chaim Rottenberg parle lors du discours sur l'état de l'Etat, NY, le 8 janvier 2020. (Crédit : 13 WHAM ABC via JTA)

NEW YORK (JTA) — Le rabbin Chaim Rottenberg, dont le domicile a été le théâtre d’une violente attaque au couteau le mois dernier, en pleine fête de Hanoukka, a prononcé une allocution lors du discours sur l’état de l’État par le gouverneur Andrew Cuomo.

Joseph Gluck, l’homme qui a jeté une table basse en direction de l’assaillant, était également présent et a reçu une standing ovation.

L’assaillant a blessé cinq personnes au domicile de Rottenberg, à Monsey, dans l’Etat de New York, le 28 décembre, y compris le fils du rabbin. Joseph Neuman, l’un des blessés, et dans un état grave.

« Que votre volonté soit que nous nous unissions tous dans la lutte pour voir la dignité divine dans toute l’humanité », a déclaré Rottenberg mercredi, avant le discours annuel du gouverneur à Albany. « Père qui est aux cieux, bénis et guéris-nous. Je n’oublierai jamais l’horreur de cette nuit. Mais je n’oublierai jamais non plus comment nous avons continué à célébrer après l’attaque, comment nous avons continué à nous réjouir du miracle de Hanoukka. Je n’oublierai jamais la résilience dont nous avons fait preuve cette nuit-là et les jours suivants, la résilience du peuple juif et la résilience de New York ».

Le rabbin Chaim Leibish Rottenberg, (au centre), devant sa maison, un jour après qu’un attaquant au couteau ait blessé cinq personnes à l’intérieur lors d’une célébration de Hanoukka. (Luke Tress/Times of Israel)

Rottenberg a également plaidé pour la protection du mode de vie hassidique. Il s’est notamment exprimé au nom des écoles privées hassidiques, qui pourraient être contraintes de consacrer plus d’heures à des matières laïques comme les mathématiques, les sciences et l’anglais en attendant une proposition actuellement à l’étude par le ministère de l’Éducation de l’État. Cette proposition a rencontré une résistance intense de la part des dirigeants hassidiques.

« Nous prions pour que la providence divine continue à nous protéger contre les forces malveillantes qui veulent nous faire du mal physiquement ou contre ceux qui veulent attaquer notre mode de vie traditionnel hassidique et notre système d’éducation », a-t-il dit.

Plus tard, se référant à Cuomo, il a ajouté : « aidez-le à promouvoir et à inculquer les valeurs de tolérance et d’appréciation dans tous nos quartiers et communautés qui peuvent avoir une apparence différente, parler dans une langue différente ou élever et éduquer leurs enfants selon leurs traditions ancestrales uniques ».

Cuomo a condamné l’antisémitisme au début du discours et a fait l’éloge de Gluck, le qualifiant de « définition de la bravoure new-yorkaise ». Vers la fin du discours, il a appelé New York à mettre fin à la montée nationale de l’antisémitisme.

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo s’adresse aux médias à l’extérieur de la maison du rabbin Chaim Rottenberg après une attaque à la machette qui a eu lieu à l’intérieur de la maison du rabbin pendant la fête juive de Hanoukka à Monsey, New York, le 29 décembre 2019. (Kena Betancur/AFP)

« Il n’y a pas de place pour la haine dans notre État, point final », a-t-il dit. « Ce qui s’est passé à Monsey est intolérable et nous ne le permettrons pas dans cet État. »

Cuomo a proposé une série de mesures pour empêcher l’antisémitisme. Après la récente marche contre l’antisémitisme, il a réitéré un appel antérieur à définir les attaques de crimes haineux comme du terrorisme domestique, a promis d’augmenter la capacité du groupe de travail de la police de l’État de New York sur les crimes haineux et de fournir des fonds supplémentaires pour la sécurité des écoles et des lieux de culte.

Il a également demandé que des cours sur le racisme et la liberté religieuse soient ajoutés au programme d’enseignement. Il a rappelé la lettre de George Washington à la synagogue Touro de Newport, dans le Rhode Island, dans laquelle il écrivait que les Juifs pourraient pratiquer librement leur religion en Amérique, et il a appelé le clergé à prêcher contre les crimes de haine.

Cuomo a également proposé d’agrandir le Museum of Jewish Heritage, un musée de la Shoah dans le Lower Manhattan, et a appelé les écoles de tout l’État à visiter le musée.

« Assurons-nous que nos écoles enseignent à nos jeunes enfants, qui sont effroyablement impliqués dans un si grand nombre de ces incidents, ce que l’Amérique représente vraiment », a-t-il dit. « Je veux que nos écoles ajoutent à leur programme une leçon qui enseigne à nos jeunes nos valeurs civiques et notre histoire sur la diversité, et qu’une prémisse fondamentale de cette nation est la liberté religieuse. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...