Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Le rappeur « Heuss l’Enfoiré » harcelé après avoir annoncé une date en Israël

Ce concert prévu le 11 mai à Rishon Lezion ferait de lui le premier rappeur français de confession musulmane à se produire en Israël

Jeudi dernier, le rappeur franco-algérien « Heuss l’Enfoiré » a annoncé sur ses réseaux sociaux un showcase au Desert Club de Rishon Lezion, le 11 mai prochain, à 22h. Les billets sont disponibles sur le site get-in.com, à partir de 200 shekels.

Cela ferait de lui le premier rappeur français de confession musulmane à se produire en Israël.

La venue de l’interprète de « Bar-Mitzvah » et de « Moulaga » a néanmoins suscité de nombreuses remarques négatives, insultes et harcèlement, notamment de la part de fans.

Le Collectif Palestine Vaincra a lui aussi réagi, appelant « à se mobiliser et à dénoncer ce concert pour ce qu’il est : une vaste opération de promotion de l’occupation israélienne. Les artistes français qui acceptent de participer à ces campagnes de propagande contre quelques milliers d’euros sont une honte et doivent comprendre que piétiner les droits des Palestiniens ne fera jamais grandir leur carrière ».

Le mouvement du BDS a appelé à boycotter le concert.

Une association, « L’Union algérienne », a elle appelé à la déchéance de nationalité algérienne pour le rappeur. « Alors que le gouvernement de l’extrême droite israélienne poursuit ses crimes de guerre et ses annexions illégales, Heuss L’Enfoiré annonce fièrement son concert à Tel Aviv organisé par le fils du lobbyiste pro-sioniste Arié Bensemhoun, le 11 mai prochain », a écrit l’organisation sur Twitter. Bensemhoun est le président de ELNET France qui fait venir des personnalités en Israël.

« Ce rappeur qui fait régulièrement la promotion de la drogue et de la débauche (tout en se revendiquant Algérien) participe à une opération de lobbying bafouant la diplomatie algérienne en faveur des Palestiniens opprimés. Si le concert est maintenu, nous ferons le nécéssaire pour demander auprès des autorités la déchéance de nationalité et/ou une interdiction définitive d’accès au territoire algérien pour cet individu (conformément aux dispositions de l’article 62.2 du code pénal). »

Le rappeur n’a pas réagi à ces menaces, insultes et messages d’harcèlement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.