Rechercher

Le Royaume-Uni inculpe un homme pour délit de fuite : 2 Israéliens morts, 3 blessés

Les chefs d’inculpation sont nombreux contre l’homme responsable de l’accident de Ramsgate qui a tué Yoram Hirschfeld et sa fille Noga. Le conducteur aurait consommé des drogues

Noga Hirschfeld, 40 ans, et son père, le Professeur Yoram Hirschfeld, 78 ans, sur des photos photos non datées (Courtoisie)
Noga Hirschfeld, 40 ans, et son père, le Professeur Yoram Hirschfeld, 78 ans, sur des photos photos non datées (Courtoisie)

Les autorités britanniques ont inculpé un homme pour la mort de deux Israéliens et les blessures infligées à trois autres victimes lors d’un accident suivi d’un délit de fuite, a annoncé samedi la police du Kent.

Elle a ajouté que Nitesh Bissendary avait été arrêté peu de temps après l’accident de mercredi, dans la station balnéaire de Ramsgate, dans le sud-est du pays, au cours duquel le professeur Yoram Hirschfeld, 78 ans, et sa fille Noga Hirschfeld, 40 ans, ont trouvé la mort. La fillette de Noga, âgée de 6 ans, souffre de graves blessures : son mari et son fils de 8 ans sont, eux, légèrement blessés.

La famille se trouvait sur un parking lorsqu’elle a été heurtée par une Alfa Romeo noire conduite par Bissendary, qui, selon un communiqué de la police, fait face à deux chefs d’inculpation pour conduite dangereuse, deux pour blessures graves infligées par une conduite dangereuse et de voies de fait ayant occasionné des lésions corporelles importantes.

Il est également inculpé de délit de fuite, de conduite sous l’influence de drogues et de refus de fournir des échantillons pour analyses.

Bissendary, dont la comparution devant le tribunal est programmée samedi prochain, a été placé en détention provisoire.

La police a précisé avoir procédé à l’interpellation d’autres suspects : un homme de 58 ans et une femme de 55 ans. Libérés sous caution, tous deux sont soupçonnés d’avoir aidé le suspect et détenu des drogues de classe A. Au Royaume-Uni, cela correspond à des stupéfiants tels que l’héroïne, la cocaïne ou des hallucinogènes comme le LSD, entre autres.

Suite à l’accident mortel de mercredi, le ministère des Affaires étrangères a déclaré être en contact avec les proches des Hirschfeld en Israël et que l’ambassade à Londres apportait toute l’aide “possible” aux membres de la famille encore en Angleterre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...