Le Sénat US confirme Colin Kahl, l’un des artisans du JCPOA, à la Défense
Rechercher

Le Sénat US confirme Colin Kahl, l’un des artisans du JCPOA, à la Défense

Les Républicains et la communauté pro-israélienne de droite se sont fortement opposés à la nomination

Colin Kahl, prononce un discours lors d'une table ronde dans le cadre du US-Islamic World Forum dans la capitale qatarie Doha, le 1er juin 2015. (AFP via Getty Images)
Colin Kahl, prononce un discours lors d'une table ronde dans le cadre du US-Islamic World Forum dans la capitale qatarie Doha, le 1er juin 2015. (AFP via Getty Images)

WASHINGTON (JTA) – Le Sénat a confirmé Colin Kahl au poste de sous-secrétaire à la défense pour la politique, une nomination de Biden qui a survécu à une contestation féroce de la droite pro-Israël, qui visait Kahl pour son rôle dans l’élaboration de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015.

M. Kahl a été confirmé par 49-45 dans le vote de mardi, selon la ligne de parti.

Les Républicains, poussés par la communauté pro-israélienne de droite, ont ciblé M. Kahl principalement pour le rôle qu’il a joué en tant que conseiller en matière de sécurité nationale auprès du vice-président de l’époque, Joe Biden, dans l’élaboration de l’accord sur l’Iran, qui prévoyait un allègement des sanctions en échange d’une réduction du programme nucléaire iranien.

Biden, aujourd’hui président, voulait que Kahl revienne au gouvernement alors que l’administration cherche à réintégrer l’accord. L’ancien président Donald Trump a quitté l’accord en 2018, en se ralliant aux conservateurs qui estimaient qu’il ne faisait pas assez pour contenir l’Iran.

Depuis le retrait des États-Unis, l’Iran a accéléré son programme nucléaire, et M. Biden pense que le cadre de l’accord est le meilleur moyen d’empêcher l’Iran d’acquérir une arme nucléaire.

Alors vice-président Joe Biden, (au centre), flanqué de la secrétaire d’État adjointe aux affaires de l’hémisphère occidental Roberta Jacobson, (à gauche), et du conseiller à la sécurité nationale du vice-président Colin Kahl, à la Blair House à Washington, le 24 février 2016. (Andrew Harnik/AP)

Christians United for Israel a lancé un achat de publicité à six chiffres en Virginie occidentale visant Joe Manchin, un démocrate modéré qui vote parfois avec les Républicains.

Cela n’a pas fonctionné, car Manchin a déclaré qu’il était d’accord avec Kahl. Trois généraux israéliens qui ont travaillé avec Kahl lorsqu’il faisait partie de l’administration Obama l’ont effectivement soutenu, tout comme un groupe de démocrates proches de la communauté pro-israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...