Rechercher

Le suspect de l’attaque sur le pont de Bnei Brak jugé pour terrorisme

L’homme originaire de Cisjordanie aurait attaqué et blessé à la tête un homme qui se rendait à la prière du matin, plus tôt ce mois-ci

L'entrée du pont, entre Bnei Brak et Givat Shmuel, où un homme a été victime d'un attentat terroriste, le 5 juillet 2022. (Crédit :  Avshalom Sassoni/Flash90)
L'entrée du pont, entre Bnei Brak et Givat Shmuel, où un homme a été victime d'un attentat terroriste, le 5 juillet 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La police va inculper un Palestinien de 33 ans originaire de Cisjordanie pour terrorisme, pour l’attaque au couteau perpétrée à Bnei Brak plus tôt ce mois-ci.

La police israélienne a annoncé mercredi avoir bouclé son enquête sur l’attentat du 5 juillet, qui a occasionné à Yitzhak Dahan, 47 ans, des blessures sérieuses, mais sans caractère de gravité.

En route pour la prière du matin, Dahan a été frappé et blessé à la tête par un objet contondant, sur une passerelle reliant la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak à la ville voisine de Givat Shmuel.

La nature de l’arme utilisée n’a pas été immédiatement identifiée, mais une source d’information a indiqué qu’il pouvait s’agir d’un marteau ou d’une hache.

Dahan a été pris en charge à l’hôpital Tel Hashomer.

Peu après l’attaque, les autorités ont identifié un suspect et interpellé un habitant de la ville d’Einabus, en Cisjordanie, près de Naplouse.

La police n’a pas révélé le nom du suspect.

L’enquête a montré que le suspect avait l’intention de mener une attaque pour « des motifs nationalistes », c’est-à-dire terroristes, a annoncé mercredi la police.

Pendant plusieurs jours, il a préparé son attaque et effectué un repérage des lieux, a précisé la police.

L’enquête finalisée vient à l’appui d’une déclaration du procureur, soumise mercredi, ainsi que d’une demande de maintien en détention jusqu’à la fin de la procédure judiciaire. L’acte d’accusation devrait suivre sous peu.

Le Shin Bet avait précédemment déclaré qu’un suspect avait été interpellé, sans davantage de précisions.

Dahan se rappelle avoir dépassé l’agresseur à l’entrée du pont piétonnier et l’avoir vu chercher quelque chose dans un sac.

Yitzhak Dahan, 47 ans, blessé dans un attentat terroriste entre Bnei Brak et Givat Shmuel, s’exprime sur la Douzième chaîne, le 6 juillet 2022. (Capture d’écran : Douzième chaîne)

« Quelques secondes après, il est revenu à ma hauteur et m’a frappé à la tête avec quelque chose, sans doute métallique », a-t-il déclaréà la Douzième chaîne.

L’attaque terroriste fait suite à une série d’attentats meurtriers, perpétrés entre la mi-mars et le début du mois de mai, qui ont fait 19 morts.

L’attaque la plus meurtrière – au cours de laquelle cinq personnes ont trouvé la mort – s’est produite à Bnei Brak, une banlieue ultra-orthodoxe de Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...