Le tableau d’une croix gammée dans une galerie de Bruxelles suscite un tollé
Rechercher

Le tableau d’une croix gammée dans une galerie de Bruxelles suscite un tollé

Bien que l'œuvre choquante de Fatmir Limani soit destinée à illustrer la montée croissante du fascisme, des organisations juives considèrent le tableau "de mauvais goût"

Le tableau de Fatmir Limani présentant une croix gammée, exposé dans la galerie Bog-Art de Bruxelles. (LBCA via JTA)
Le tableau de Fatmir Limani présentant une croix gammée, exposé dans la galerie Bog-Art de Bruxelles. (LBCA via JTA)

Le tableau reprenant le drapeau nazi réalisé par un responsable politique local et exposé depuis peu dans une galerie d’art bruxelloise a suscité la controverse auprès de la communauté juive de Belgique.

Fatmir Limani est un artiste et conseiller municipal du Parti socialiste en charge des affaires culturelles au sein de la municipalité de Koekelberg, aux environs de Bruxelles.

Son tableau, intitulé « Dieu créa A. Hitler », doit être exposé jusqu’au 30 septembre dans la prestigieuse galerie Bog-Art, située à 500 mètres du musée Juif de Bruxelles, où quatre personnes ont trouvé la mort lors d’un attentat terroriste en 2014 perpétrée par un terroriste islamiste.

« C’est choquant », a dénoncé Yohan Benizri, président du Comité de Coordination des Organisations juives de Belgique représentants les Juifs francophones de Belgique, à la chaîne RTBF mardi. « Voir un signe comme cela dans les rues de Bruxelles, cela peut heurter. Lorsque les gens l’ont vu, dans un contexte de montée de l’antisémitisme, cela donne une image de la Belgique encore pire que celle qui existe aujourd’hui », a-t-il ajouté.

L’artiste, a ajouté Yohan Benizri, est connu pour user des visuels choquants et ne semble pas avoir tenté de viser les Juifs, mais a néanmoins fait preuve de « mauvais goût ».

La galerie Bog-Art rend hommage à Toots. Son portrait sera exposé jusqu’au 15 Septembre. Un registre de condoléances…

פורסם על ידי ‏‎Bog-Art Contemporary Gallery Space‎‏ ב- יום שני, 22 באוגוסט 2016

Fatmir Limani a défendu l’exposition au micro de la RTBF, indiquant que son thème était la montée du nazisme et du fascisme dans le monde et qu’elle ne faisait pas la promotion de ces idéologies.

« Je suis conscient que mon œuvre est choquante. Mais je ne peux pas m’empêcher de représenter ce qui m’a choqué dans ma vie », a-t-il expliqué à la chaîne.

Mais Joël Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l’antisémitisme, ou LBCA, a indiqué à la RTBF : « Néanmoins, le quidam qui passe devant cette galerie n’a pas lui les clés pour décrypter le message véhiculé par l’artiste ».

La Belgique a connu plusieurs scandales d’antisémitisme ces derniers temps. Le dernier en date étant le signe employé pour désigner les Juifs, à savoir un nez crochu, dans le dictionnaire officiel de la langue des signes flamande.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...