L’Égypte condamne Israël pour les morts lors des « marches pacifiques » à Gaza
Rechercher

L’Égypte condamne Israël pour les morts lors des « marches pacifiques » à Gaza

Le communiqué égyptien ne mentionne pas la relocalisation de l'ambassade américaine à Jérusalem

Des Palestiniens scandent des slogans lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël à l'est de la ville de Gaza le 14 mai 2018. (MAHMUD HAMS/AFP)
Des Palestiniens scandent des slogans lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël à l'est de la ville de Gaza le 14 mai 2018. (MAHMUD HAMS/AFP)

L’Égypte a publié lundi une rare condamnation de la réaction meurtrière d’Israël face aux affrontements le long de la frontière avec la bande de Gaza.

Le communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères condamne ce qu’il qualifie de « recours à la force contre les marches pacifiques ».

Il a également mis en garde contre les « répercussions négatives d’une escalade aussi grave dans les territoires palestiniens occupés [SIC] ».

En plus de protester contre le transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, les Palestiniens marquaient également le 70e anniversaire de ce qu’ils appellent la Nakba, ou « catastrophe », de la création d’Israël en 1948.

Le communiqué égyptien ne mentionne pas la relocalisation de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Les soldats israéliens prennent position près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël à l’est de la ville de Gaza le 14 mai 2018. (Thomas COEX/AFP)

Il s’agit là d’une rare condamnation de la part de l’Égypte, partenaire du blocus militaire imposé par Israël sur la bande de Gaza, dont l’objectif officiel est d’empêcher le groupe terroriste Hamas, qui dirige l’enclave palestinienne, d’importer des armes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...