Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

L’Egypte et l’Ethiopie se donnent 4 mois pour trouver un accord sur le barrage

Le Grand barrage de la Renaissance éthiopienne est au cœur d'un conflit depuis que l'Ethiopie a entamé les travaux, l'Egypte craignant qu'il ne réduise sa part d'eau du Nil

Sur cette photo du 26 décembre 2019, une vue globale du Grand barrage de la Renaissance (GERD), à proximité de Guba en Ethiopie.  (Photo par EDUARDO SOTERAS / AFP)
Sur cette photo du 26 décembre 2019, une vue globale du Grand barrage de la Renaissance (GERD), à proximité de Guba en Ethiopie. (Photo par EDUARDO SOTERAS / AFP)

Le Caire et Addis Abeba ont convenu jeudi de parvenir à un accord sur le mégabarrage controversé de l’Ethiopie sur le Nil Bleu dans un délai de quatre mois, une avancée après des années de tensions entre les deux pays.

Le Grand barrage de la Renaissance éthiopienne (Gerd), qui a coûté quatre milliards de dollars (environ 3,5 milliards d’euros), est au cœur d’un conflit régional depuis que l’Ethiopie a entamé les travaux en 2011, l’Egypte craignant qu’il ne réduise sa part d’eau provenant du Nil.

Jeudi, au Caire, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, et le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, « ont discuté des moyens de sortir de l’impasse actuelle des négociations » sur le barrage, selon un communiqué commun publié par la présidence égyptienne.

Ils ont convenu « d’entamer des négociations accélérées pour finaliser l’accord entre l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan sur le remplissage » du Gerd et son exploitation dans un délai de quatre mois, d’après le communiqué.

Les deux hommes se sont rencontrés en marge d’un sommet de dirigeants africains visant à mettre fin au conflit qui fait rage au Soudan depuis près de trois mois.

Le Soudan n’a pas participé aux discussions entre M. Sissi et M. Ahmed, mais l’ex-rebelle Moubarak Ardol, considéré comme un proche allié de l’armée soudanaise, a par la suite déclaré sur Twitter son soutien à l’accord préliminaire sur le barrage, qui se situe à une trentaine de kilomètres de leur frontière.

Sur cette photo prise le 26 décembre 2019, Workey Tadele, un opérateur radio au Grand barrage de la Renaissance (GERD), à proximité de Guba en Ethiopie. (Photo par EDUARDO SOTERAS / AFP)

« Nous soutenons pleinement cette déclaration bilatérale sur le Gerd et le Soudan se joindra bientôt à l’accord trilatéral sans médiateur extérieur », a-t-il écrit.

Les négociations précédentes sur le remplissage et l’exploitation du barrage n’ont pas permis d’aboutir à un accord entre l’Ethiopie et ses voisins. L’Egypte qualifie le barrage de menace existentielle, car elle dépend du Nil pour 97% de ses besoins en eau.

Ce mégabarrage, long de 1,8 km et haut de 145 mètres, doit permettre de doubler l’actuelle production éthiopienne d’électricité, à laquelle environ seulement la moitié de ses quelque 120 millions d’habitants ont accès.

En février 2022, Addis Abeba a annoncé avoir commencé à produire de l’énergie hydroélectrique pour la première fois.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.