Rechercher

Les deux frères blessés dans la fusillade terroriste à Jérusalem réunis à l’hôpital

Elazar, 19 ans, et Dovi, 16 ans, deux frères blessés dans la fusillade à Jérusalem la nuit dernière, se sont retrouvés à l'hôpital ce matin après avoir été hospitalisés

Les deux frères blessés dans la fusillade terroriste à Jérusalem réunis à l'hôpital. (Crédit : capture d’écran Twitter @AZULAY55)
Les deux frères blessés dans la fusillade terroriste à Jérusalem réunis à l'hôpital. (Crédit : capture d’écran Twitter @AZULAY55)

Elazar, 19 ans, et Dovi, 16 ans, deux frères blessés dans la fusillade à Jérusalem la nuit dernière, se sont retrouvés après avoir été hospitalisés ce matin.

« Mes deux frères étaient ensemble hier soir, attendant le bus… Elazar a aidé une femme à monter dans le bus, et mon frère de 16 ans et demi, Dovi, était toujours à l’arrêt de bus lorsque la fusillade a commencé. Tous deux ont été touchés à l’épaule et ont été évacués », a déclaré Yair, le frère aîné des adolescents, à la Treizième chaîne.

« Lorsque l’incident s’est produit, Dovi nous a appelés et nous a dit qu’ils avaient tous les deux été touchés par une balle, qu’il était conscient et qu’il allait plutôt bien. Cela nous a rassurés. Il a même eu le temps de nous dire qu’Elazar aidait à soigner les blessés sur place, car il est un ambulancier du Magen David Adom », a-t-il précisé.

« Sous le choc, nous sommes immédiatement allés dans les hôpitaux où ils ont été hospitalisés. Désormais, Dovi est arrivé et nous avons pu être réunis », a déclaré Yair depuis l’hôpital Hadassah Mount Scopus.

Yair a expliqué que les médecins lui avaient dit que, si la balle avait touché Elazar à quelques centimètres près, « il ne serait plus en vie ».

« C’est un vrai miracle », a-t-il dit.

S’adressant aux journalistes depuis l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, Menachem Pallas, Américain de passage en Israël, a décrit les tirs que lui et six autres personnes ont essuyés près du mur Occidental.

« J’étais assis juste à côté de la fenêtre. Alors j’ai entendu un coup de feu. J’ai regardé et j’ai vu que la fenêtre était brisée », dit Pallas.

« Je me suis immédiatement baissé et j’ai vu que j’avais du sang partout à cet endroit », a-t-il dit en montrant son épaule.

« Tout le monde était baissé et criait ‘Shema Yisrael’, c’était un spectacle assez effrayant », a-t-il confié.

« À cause de toute cette adrénaline, je ne savais pas encore que j’avais pris une balle », a-t-il ajouté.

Le tribunal de première instance de Jérusalem a prolongé la détention provisoire du terroriste palestinien. Selon la police, Amir Sidawi, originaire de Jérusalem-Est, restera en détention jusqu’au lundi 22 août prochain. Sa détention devrait encore être prolongée la semaine prochaine. Un proche de Sidawi, également détenu, restera en détention jusqu’à mardi, selon la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...