Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Les différentes affaires judiciaires liées au Qatar en France

L'émir Tamim ben Hamad al-Thani est en visite d'État en France, alors que plusieurs enquêtes concernent le Qatar, sur le PSG, ou encore sur les conditions de la Coupe du Monde 2022

(De gauche à droite) Brigitte Macron, l'émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad al-Thani et le président français Emmanuel Macron, à l'Elysée, à Paris, le 27 février 2024. (Crédit :  Ludovic Marin/AFP)
(De gauche à droite) Brigitte Macron, l'émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad al-Thani et le président français Emmanuel Macron, à l'Elysée, à Paris, le 27 février 2024. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)

En France, plusieurs enquêtes judiciaires concernent le Qatar, et se penchent notamment sur le Paris Saint-Germain (PSG), propriété du fonds d’investissement qatari Qatar Sports Investments sur des soupçons d’ingérence du pays en France, ou encore sur les conditions d’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2022.

L’émir Tamim ben Hamad al-Thani a débuté mardi une visite d’État de deux jours en France, la première d’un émir du Qatar depuis quinze ans.

PSG

Des investigations sont en cours à Paris sur des soupçons de faveur fiscale accordée au club lors du transfert record de Neymar en 2017 pour 222 millions d’euros, en lien avec des opérations d’influence attribuées à l’ex-directeur de communication du club, Jean-Martial Ribes.

Illustration : L’attaquant français du Paris Saint-Germain Kylian Mbappé célébrant après avoir marqué le cinquième but de son équipe lors du match de football du Groupe H de la Ligue des champions de l’UEFA entre le PSG et Maccabi Haifa FC au stade du Parc des Princes à Paris, le 25 octobre 2022. (Crédit : Geoffroy Van Der Hasselt/AFP)

La justice se demande si l’ex-vice-président macroniste de l’Assemblée nationale Hugues Renson a tenté d’obtenir du gouvernement ces « avantages fiscaux » pour ce transfert le plus cher de l’histoire.

Le PSG, dont le siège a été perquisitionné mi-février dans cette enquête, a dénoncé des « fausses informations circulant contre lui ».

Coupe du monde de football 2022

La justice parisienne enquête aussi depuis 2019 pour des soupçons de corruption lors de l’attribution controversée du Mondial-2022 de football au Qatar.

Un logo de la FIFA à Doha pendant la Coupe du monde de football dans le centre de Doha, au Qatar, le 12 décembre 2022. (Crédit : Martin Meissner/AP Photo)

Au cœur des investigations figure un déjeuner tenu en 2010 entre Nicolas Sarkozy, alors président de la République, deux hauts dirigeants qataris et Michel Platini, à l’époque patron de l’UEFA.

Les conditions de travail d’employés sur certains chantiers du Mondial sont aussi en cours d’examen cette fois à Nanterre, après une plainte de plusieurs organisations.

Vinci Constructions Grands Projets (VCGP) a été mise en examen par un juge d’instruction en novembre 2022, à quelques jours de l’ouverture du Mondial au Qatar.

L’entreprise est poursuivie notamment pour « soumission à des conditions de travail ou d’hébergement incompatibles avec la dignité » ou « réduction en servitude ».

Ingérence

Un autre dossier parisien vise des soupçons d’ingérence étrangère, notamment qatarie, affaire dans laquelle un politologue spécialiste de l’émirat, Nabil Ennasri, et l’ex-journaliste vedette de la chaîne BFMTV Rachid M’Barki, ont été mis en examen.

L’enquête judiciaire avait débuté après une plainte de BFMTV et une enquête internationale en février 2023 du collectif de journalistes Forbidden Stories.

Elle pointait les activités d’une société israélienne, surnommée Team Jorge, spécialisée dans la désinformation au profit de différents clients, dont des États.

Capture d’écran d’un journal télévisé de BFMTV avec le présentateur Rachid M’Barki, en août 2022. (Crédit : Capture d’écran via YouTube ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Nasser al-Khelaïfi

À titre personnel, le président du PSG Nasser al-Khelaïfi est visé par plusieurs plaintes et procédures.

Sa mise en examen pour corruption dans le dossier des candidatures du Qatar aux Mondiaux d’athlétisme 2017 et 2019 a été définitivement annulée mi-février 2023 par la Cour de cassation, qui a jugé la justice française incompétente pour engager des poursuites à son encontre.

Des juges d’instruction parisiens se penchent sur les accusations d’enlèvement et de séquestration au Qatar dont dit avoir été victime le lobbyiste franco-algérien Tayeb Benabderrahmane. Visé, le patron du PSG les réfute.

Le 5 juillet, ses domiciles parisiens ainsi que le PSG ont été perquisitionnés, tandis que le téléphone de « NAK » a été saisi après des discussions houleuses sur le tarmac de l’aéroport d’affaires du Bourget, au nord-est de Paris.

D’anciens employés d’al-Khelaïfi ont aussi déposé plainte contre lui.

Espionnage

En novembre 2022, le Sunday Times avait affirmé que des hackers embauchés pour protéger la réputation du Qatar avaient ciblé une cinquantaine de personnalités, déclenchant des plaintes de Platini, de la sénatrice française centriste Nathalie Goulet ou encore du site d’information Mediapart.

Des enquêtes sont ouvertes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.