Les Emirats et Israël établissent leur première liaison téléphonique directe
Rechercher

Les Emirats et Israël établissent leur première liaison téléphonique directe

"J'ai parlé aujourd'hui avec le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Cheikh Abdallah Ben Zayed," a écrit son homologue israélien

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, vérifie son téléphone lors du 10e Institut international d'études stratégiques à Manama, Bahreïn, le 6 décembre 2014 (Crédit : AP / Hasan Jamali / File)
Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, vérifie son téléphone lors du 10e Institut international d'études stratégiques à Manama, Bahreïn, le 6 décembre 2014 (Crédit : AP / Hasan Jamali / File)

Le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis a eu un entretien téléphonique dimanche avec son homologue israélien pour marquer le début des liaisons téléphoniques directes entre les deux pays après l’annonce d’une normalisation de leurs relations.

« Cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane et son excellence Gabi Ashkénazi ont inauguré les liaisons téléphoniques directes entre les Emirats arabes unis et Israël », a indiqué sur Twitter Hind Manei al-Otaiba, directrice de la communication stratégique au ministère des Affaires étrangères des Emirats.

« J’ai parlé aujourd’hui avec le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Cheikh Abdallah Ben Zayed. Nous avons décidé ensemble de la mise en place d’un canal de communication directe avant la signature de l’accord de normalisation entre les deux pays et nous avons décidé de nous rencontrer prochainement », a également tweeté dimanche M. Ashkénazi.

Les Emirats arabes unis et Israël ont convenu de normaliser leurs relations, dans le cadre d’un accord historique négocié par les Etats-Unis et qui, une fois signé, ferait d’Abou Dhabi le troisième pays arabe seulement à suivre cette voie depuis la création de l’Etat hébreu, après l’Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994.

L’initiative a été saluée par les capitales occidentales mais vilipendée par les Palestiniens.

Dans le cadre de cet accord, Israël s’est engagé selon les Emirats à arrêter son projet d’annexion de territoires palestiniens en Cisjordanie. Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a lui évoqué une suspension du projet d’annexion auquel Israël n’a « pas renoncé ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...