Rechercher

Les États-Unis veulent toujours rouvrir le consulat de Jérusalem- Officiel américain

Le président américain Joe Biden avait promis de rouvrir le consulat de Jérusalem - mais il s'était abstenu de le faire pendant le mandat du gouvernement Bennett- Lapid

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Hady Amr (Département d'État américain)
Hady Amr (Département d'État américain)

Le nouvel envoyé américain auprès des Palestiniens a insisté mercredi sur le fait que l’administration Biden était encore déterminée à rouvrir un consulat à Jérusalem, malgré les propos tenus en privé par des responsables de la Maison Blanche qui avaient reconnu qu’ils ne feraient pas avancer ce projet en raison de l’opposition israélienne.

« Je veux dire clairement que les États-Unis restent déterminés à rouvrir le consulat général à Jérusalem. Nous continuons à croire que la réouverture de ce consulat nous permettra de nous engager au mieux auprès des Palestiniens et de les soutenir », a commenté le représentant spécial américain aux Affaires palestiniennes, Hady Amr, dans un appel téléphonique avec les journalistes.

« Nous allons continuer à discuter du calendrier de la réouverture du consulat avec nos partenaires israéliens et palestiniens », a-t-il continué. « En même temps, nous disposons actuellement d’une équipe dédiée qui travaille sur le terrain, à Jérusalemn, dans notre bureau des Affaires palestiniennes et qui se concentre chaque jour qui passe sur notre engagement en matière de communication avec les Palestiniens ».

Le président américain Joe Biden avait promis, pendant sa campagne, de rouvrir le consulat de Jérusalem – mais il s’était abstenu de le faire pendant le mandat du gouvernement dirigé par Naftali Bennett et par Yair Lapid, qui avaient averti qu’une telle initiative risquerait de faire chuter leur coalition.

Peut-être moins soucieux de la longévité du nouveau gouvernement israélien de la ligne dure qu’ils ne l’étaient de la dernière coalition unitaire, certains responsables de l’administration Biden pourraient vouloir tester l’opposition israélienne à une réouverture du consulat, mais un officiel proche du dossier a confié au Times of Israel, la semaine dernière, que la situation restait largement la même et que le président américain ne devrait probablement pas se lancer dans un conflit public avec Jérusalem sur la question.

Les responsables américains continuent toutefois à insister dans leurs déclarations que l’administration est bien déterminée à rouvrir le consulat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.