Les Israéliens et les Palestiniens se mobilisent pour sauver un lion
Rechercher

Les Israéliens et les Palestiniens se mobilisent pour sauver un lion

Le félin malade a été transféré de la bande de Gaza, en passant par Israël, dans le zoo de Tulkarem en Cisjordanie

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Un lion malade qui a été transféré de la bande de Gaza à un zoo dans la ville de Tulkarem en Cisjordanie, le 10 mars 2016 (Crédit : Ministère de la Défense)
Un lion malade qui a été transféré de la bande de Gaza à un zoo dans la ville de Tulkarem en Cisjordanie, le 10 mars 2016 (Crédit : Ministère de la Défense)

Un effort coordonné par les responsables israéliens et palestiniens jeudi a permis de mettre sur pied le sauvetage d’un lion d’un zoo dans la bande de Gaza pour pouvoir transférer l’animal malade à travers Israël et l’amener en Cisjordanie.

Le lion, qui a souffert de graves problèmes de santé, a été transporté à un zoo dans la ville de Tulkarem en Cisjordanie où il y a de meilleures ressources vétérinaires que dans la bande de Gaza.

Le transfert du gros félin de Gaza vers sa nouvelle maison a nécessité une coordination entre le ministère de l’Autorité palestinienne de l’Agriculture, le COGAT – la branche de l’armée israélienne qui coordonne les activités dans les territoires palestiniens – le ministère de la Défense d’Israël et de l’autorité israélienne pour la Nature et les Parcs.

Les responsables palestiniens ont en premier lieu transporté le lion au passage frontalier d’Erez, un passage entre Israël et la bande de Gaza.

De là, l’Autorité chargée du franchissement du ministère de la Défense a transporté l’animal dans le territoire israélien, où un vétérinaire de l’INPA attendait pour l’accompagner pendant que le félin était transporté par camion à travers Israël et en Cisjordanie.

Quelques heures après le début du voyage, le lion est arrivé en toute sécurité à Tulkarem.

En juin 2015, deux jeunes lions qui étaient gardés comme des animaux de compagnie dans un camp de réfugiés de Gaza ont été emmenés dans une réserve naturelle en Jordanie.

Une famille de Gaza avait acheté ces lions alors qu’ils n’étaient que des lionceaux à un zoo local qui a été endommagé pendant le conflit de l’été 2014 entre Israël et les groupes terroristes dirigés par le Hamas.

La famille a gardé Mona et Max dans leur petite maison dans le camp surpeuplé de réfugiés de Rafah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...