Les Juifs de Pologne soutiennent Duda qui n’ira pas au Forum sur la Shoah
Rechercher

Les Juifs de Pologne soutiennent Duda qui n’ira pas au Forum sur la Shoah

Ne figurant pas sur la liste des orateurs de l’événement de Jérusalem, le président polonais a annoncé qu'il ne s'y rendra pas et s'exprimera le 27 janvier au Musée d'Auschwitz

Le président polonais, Andrzej Duda, s'exprime lors de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies le 24 septembre 2019, au siège de l'ONU à New York City. (Don Emmert / AFP)
Le président polonais, Andrzej Duda, s'exprime lors de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies le 24 septembre 2019, au siège de l'ONU à New York City. (Don Emmert / AFP)

VARSOVIE, Pologne (JTA) –Le plus grand groupe communautaire juif de Pologne a exprimé son soutien à la décision du président polonais Andrzej Duda de se retirer d’un événement majeur de commémoration de la Shoah à Jérusalem.

Artur Hofman, président de l’Association sociale et culturelle des Juifs de Pologne, la plus grande organisation juive du pays, a déclaré dans une interview que « la communauté juive de Pologne et toutes les organisations juives » soutiennent la décision d’Andrzej Duda.

Le chef de l’État polonais a annoncé la semaine dernière qu’il ne participerait pas au 5e Forum sur la Shoah à Jérusalem, prévu le 23 janvier. Il voulait y faire un discours, mais les organisateurs ne l’ont pas inclus dans le programme. Il s’exprimera à la place le 27 janvier au Musée d’Auschwitz, lors d’une cérémonie marquant l’anniversaire de la libération du camp.

« C’est notre président et notre gouvernement. Nous les soutenons inconditionnellement. Si la mémoire polonaise est attaquée, nous la défendons. La plus grande commémoration au monde du 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz aura lieu en Pologne », a fait savoir Artur Hofman.

Vue aérienne du Complexe patrimonial des collections de la Shoah, situé sur le Mont du Souvenir à Yad Vashem (Gilad Lan)

Ce dernier a également souligné que les Israéliens savent que les Polonais n’ont pas été complices de la Shoah. Il a qualifié la tentative russe de blâmer les Polonais pour leur coopération avec Hitler de « provocation ».

« La grande majorité des Israéliens connaissent l’histoire et savent à quoi ressemblaient les réalités de la Seconde Guerre mondiale. Les émigrants de Russie [en Israël] n’ont peut-être pas de connaissances historiques. Beaucoup d’entre eux n’ont pas d’antécédents juifs. Et les Israéliens en sont conscients », a dénoncé Artur Hofman.

Andzrej Duda a critiqué le fait que les représentants des États-Unis, de la Russie, de la France, du Royaume-Uni et de l’Allemagne allaient tous prendre la parole au mémorial alors que sa demande de s’adresser au forum avait été rejetée.

Le musée commémoratif de Yad Vashem à Jérusalem a déclaré que les orateurs représenteront les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale et le pays qui a perpétré la Shoah – l’Allemagne.

L’annonce de la Pologne intervient dans le cadre d’un différend entre Varsovie et Moscou sur les allégations de collaboration avec les nazis et la responsabilité du déclenchement du conflit en 1939.

De gauche à droite, le rabbin Shalom Stembler, chef du mouvement habad en Pologne ; l’acteur et réalisateur polonais Artur Hofman ; Jaroslaw Kaczynski, chef du parti Droit et justice ; Jonny Daniels, chef de l’organisation From the Depths; et le rabbin Eliezer Gurary, chef du mouvement habad à Cracovie, à la suite de leur rencontre à Varsovie, le 16 août 2017 (Autorisation : From the Depths/via JTA)

En décembre, Poutine a accusé la Pologne d’avoir été de mèche avec Adolf Hitler pendant la guerre. Il a également présenté la Pologne comme un pays antisémite qui a accueilli favorablement les plans du dictateur nazi visant à détruire les Juifs d’Europe.

Le cinquième Forum mondial sur la Shoah doit se tenir le 23 janvier à Yad Vashem pour commémorer le 75e anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau.

Les représentants des vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale sont le président russe Vladimir Poutine, le président français Emmanuel Macron, le prince Charles du Royaume-Uni et un haut fonctionnaire américain, très probablement le vice-président Mike Pence.

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier parlera au nom des « auteurs », a indiqué un porte-parole de Yad Vashem.

En outre, le président Reuven Rivlin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et des survivants de la Shoah devraient s’exprimer lors de cet événement, auquel participeront « des dizaines de dirigeants mondiaux », selon les organisateurs.

Raphael Ahren a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...