Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Les Juifs de Rome exhortent Meloni à sanctionner des jeunes de son parti après des propos antisémites

Un journaliste a infiltré le mouvement de jeunesse des Frères d'Italie, et a enregistré des vidéos dans lesquelles les membres se déclarent fascistes et crient le slogan nazi "Sieg Heil"

La Première ministre italienne Giorgia Meloni pendant une conférence de presse après une rencontre avec son homologue néerlandais Mark Rutte au Palais Chigi, à Rome, le 8 mars 2023. (Crédit : (AP Photo/Gregorio Borgia)
La Première ministre italienne Giorgia Meloni pendant une conférence de presse après une rencontre avec son homologue néerlandais Mark Rutte au Palais Chigi, à Rome, le 8 mars 2023. (Crédit : (AP Photo/Gregorio Borgia)

ROME, Italie – La communauté juive de Rome a demandé à la Première ministre italienne Giorgia Meloni de sanctionner les membres de l’aile jeunesse de son parti qui ont été enregistrés en train de tenir des commentaires antisémites et pro-fascistes dans le cadre d’une enquête menée sous couverture par des journalistes.

Un journaliste du site d’informations Fanpage a infiltré le Gioventu Nazionale, le mouvement de jeunesse de droite des Frères d’Italie de Meloni, et a enregistré des vidéos dans lesquelles les membres se déclarent fascistes et crient le slogan nazi « Sieg Heil ».

L’enquête a également montré qu’un membre du Gioventu Nazionale se moquait de la sénatrice des Frères d’Italie Ester Mieli pour son origine juive et a révélé des chats sur des plateformes de messagerie où des militants s’en prenaient aux minorités ethniques.

Fanpage a diffusé ses révélations en deux fois, la deuxième publication datant de mercredi.

« La communauté juive de Rome condamne les images honteuses de racisme et d’antisémitisme qui ont émergé de l’enquête sur la page Fan », a écrit le président du groupe, Victor Fadlun, sur son compte X.

Fadlun a apporté son soutien au sénateur Mieli et a exhorté les Frères d’Italie à prendre des « mesures appropriées », affirmant qu’il est « impératif que la société et les institutions » réagissent fermement contre la haine et la discrimination.

Les Frères d’Italie ont déclaré que les membres du groupe de jeunes avaient tenu des propos « inacceptables » et « incompatibles avec les valeurs » du parti et s’engagent à punir les responsables. Toutefois, ils ont critiqué la manière dont les images ont été prises, car le journaliste était sous couverture.

Le journal italien La Repubblica a rapporté que deux des membres impliqués dans l’enquête ont démissionné de leur poste.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.