Les médecins qui ont démissionné de Hadassah implorent les parents d’arrêter leur grève de la faim
Rechercher

Les médecins qui ont démissionné de Hadassah implorent les parents d’arrêter leur grève de la faim

La Haute cour de Justice doit se prononcer mardi sur une demande des parents pour ouvrir un nouveau service d’onco-pédiatrie dans un autre hôpital de Jérusalem

Shlomo Ben Dor, à droite, et Pazit Ben Israel dans la tente de protestation montée par les parents des patients du service d'onco-hématologie pédiatrique dans le parc Sacher de Jérusalem, portant des panneaux indiquant "Je suis en grève de la faim", le 25 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Shlomo Ben Dor, à droite, et Pazit Ben Israel dans la tente de protestation montée par les parents des patients du service d'onco-hématologie pédiatrique dans le parc Sacher de Jérusalem, portant des panneaux indiquant "Je suis en grève de la faim", le 25 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les médecins qui sont au cœur de la crise actuelle de l’unité d’onco-hématologie pédiatrique de l’hôpital Hadassah de Jérusalem ont appelé lundi les parents de leurs patients à arrêter une grève de la faim lancée dimanche en soutien à l’équipe médicale.

Mardi, la Haute cour de Justice doit se prononcer sur le conflit qui dure depuis des mois.

Dans une lettre adressée aux parents, le professeur Michael Weintraub, qui a démissionné de son poste de chef de service en mars, a écrit « comme demandé avant que la grève de la faim ne commence, je vous supplie, encore une fois, au nom de tous les médecins : s’il-vous-plait, arrêtez la grève de la faim. »

« Aujourd’hui et demain, une importante vague de chaleur est attendue, et le danger pour votre santé sera beaucoup plus important. »

« Nous savons que vous nous soutenez et nous sommes reconnaissants tous les jours et chaque moment de votre soutien. »

Le professeur Michael Weintraub avec un patient dans une tente de protestation installée dans le parc Sacher par des parents de jeunes enfants atteints d'un cancer et soignés dans le département d'onco-hématologie pédiatrique de l'hôpital Hadassah Ein Kerem, à Jérusalem, le 4 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)
Le professeur Michael Weintraub avec un patient dans une tente de protestation installée dans le parc Sacher par des parents de jeunes enfants atteints d’un cancer et soignés dans le département d’onco-hématologie pédiatrique de l’hôpital Hadassah Ein Kerem, à Jérusalem, le 4 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...