Rechercher

Les ministres retardent – encore – le lancement de la nouvelle corporation de radiodiffusion

Le lancement de Kan sera repoussé de 2 semaines, alors que les députés écrivent le cadre de la nouvelle division de l’information

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Moshe Kahlon, ministre des Finances, pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 23 avril 2017. (Crédit : Alex Kolomoisky/Pool)
Moshe Kahlon, ministre des Finances, pendant la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre, à Jérusalem, le 23 avril 2017. (Crédit : Alex Kolomoisky/Pool)

Les ministres ont accepté dimanche de repousser la date de lancement de la nouvelle corporation de radiodiffusion publique d’Israël, ‘Kan’, qui aurait dû commencer à émettre le 30 avril, pour donner aux députés le temps de faire des changements de dernière minute.

La commission des lois, un organe ministériel qui décide de la position de la coalition sur les législations proposées à la Knesset, a voté pour la promulgation d’une série de mesures visant à promouvoir un nouveau projet de loi au Parlement avant la date limite du 30 avril.

Après de nombreux retards causés par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, Kan, généralement appelé en hébreu HaTaagid (la corporation), devait enfin commencer à diffuser à la fin du mois.

Cependant, le mois dernier, sous la pression de Netanyahu, le ministre des Finances Moshe Kahlon a accepté un accord qui dépouille totalement Kan de son département de l’information, et crée une autre entité audiovisuelle chargée de ce domaine.

Pour faciliter la mise en place de cet accord, qui représente un important bouleversement de la réforme adoptée en 2014, Kahlon et Netanyahu ont accepté de repousser la diffusion par Kan de deux semaines supplémentaires.

Les nouveaux locaux de la corporation de radiodiffusion publique, Kan, à Tel Aviv, le 29 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Les nouveaux locaux de la corporation de radiodiffusion publique, Kan, à Tel Aviv, le 29 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Mais avec l’opposition du ministère des Finances à certains éléments de l’accord et les vacances parlementaires de la Knesset qui ont commencé il y a trois semaines, il reste peu de temps pour finaliser la législation.

Alors qu’il faut des semaines, voire des mois, à un projet de loi pour être adopté, la coalition prévoit de terminer les trois lectures en plénière et les débats en commission nécessaires à l’adoption de ce projet de loi en à peine deux jours.

Mercredi, le projet de loi sera présenté à la Knesset, puis en commission spéciale où elle devra être rapidement débattue pour être adopté jeudi.

Le ministère de la Justice a même accepté de publier la loi au journal officiel juste après le vote final de la Knesset afin que la loi soit promulguée cette semaine. Le délai de publication est normalement de deux semaines.

Une fois adoptée, les députés s’attelleront à l’écriture de la législation établissant la nouvelle division de l’information d’ici mi-mai.

Un porte-parole de Kan a cependant déclaré au Times of Israël que personne n’avait été informé des détails de l’accord conclu entre Kahlon et Netanyahu et que, comme l’exige la loi actuelle, la corporation prévoyait d’émettre dès le 30 avril.

« Il semble évidemment probable que cela soit retardé, mais nous sommes prêts au cas où le projet de loi échouerait pour une raison ou une autre, a déclaré Gilli Shem-Tov. Il n’est pas impossible que Kahlon et Netanyahu ait un autre désaccord, et que devions y aller comme prévu. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...