Les Palestiniens récoltent 250 000 NIS pour reconstruire la maison d’un terroriste
Rechercher

Les Palestiniens récoltent 250 000 NIS pour reconstruire la maison d’un terroriste

Muhannad Halabi, 19 ans, a tué 2 Israéliens à Jérusalem en octobre et blessé un bébé de 2 ans ; sa maison a été détruite vendredi par l’armée israélienne

Muhannad Halabi, 19 ans, a été identifié comme le terroriste qui a poignardé deux Israéliens à mort à Jérusalem le 3 octobre  2015 (Crédit : Facebook)
Muhannad Halabi, 19 ans, a été identifié comme le terroriste qui a poignardé deux Israéliens à mort à Jérusalem le 3 octobre 2015 (Crédit : Facebook)

Les Palestiniens ont récolté 250 000 shekels (63 500 dollars) pour reconstruire la maison familiale de Muhannad Halabi, le terroriste qui a poignardé à mort le rabbin Nehemia Levi et Aharon Banita, et a blessé sa femme et leur fils de deux ans, dans la Vieille Ville de Jérusalem en octobre.

Halabi, 19 ans, étudiant en droit à l’université al-Quds de Jérusalem est, l’un des premiers attaquants palestiniens avec un couteau dans la vague actuelle de violence, a été abattu par la police sur les lieux. Sa maison, dans le village de Surda, à côté de Ramallah, en Cisjordanie, a été détruite par les forces israéliennes il y a quatre jours, a annoncé mardi Radio Israël.

En début de semaine, la fédération générale palestinienne des syndicats aurait annoncé qu’elle déduirait 1 % des salaires de chaque employé pour donner l’argent aux Halabi afin de financer l’effort de reconstruction.

Des collectes de fonds similaires ont été tenues ces derniers mois pour aider d’autres familles de terroristes à reconstruire leur maison détruite par Israël.

Halabi, 19 ans, a écrit sur Facebook la veille de son attaque : « Selon ce que je vois, la troisième intifada a commencé. Ce qui arrive à [la mosquée] al-Aqsa est ce qui arrive à nos lieux saints, et ce qui arrive aux femmes d’al-Aqsa est ce qui arrive à nos mères et à nos femmes. Je ne pense pas que notre peuple succombe à l’humiliation. Le peuple va se soulever ».

Peu après l’attaque au couteau d’Halabi, une famille palestinienne de Gaza a nommé son nouveau-né d’après le terroriste. Cette information avait été rapportée par l’agence officielle de l’Autorité palestinienne (AP), Wafa, et par le quotidien officiel de l’AP Al-Hayat Al-Jadida, décrivant tous deux le terroriste comme un « héros de notre peuple » qui a « été tué par l’armée d’occupation », a révélé le groupe de surveillance des médias palestiniens (PMW).

Fin octobre, la municipalité de Surda-Abu Qash avait annoncé qu’elle baptiserait une rue du nom d’Halabi, selon PMW, citant un article de Donia Al-Watan, une agence de presse palestinienne.

En octobre, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a chargé la ministre de la Justice Ayelet Shaked de mettre en place un processus qui accélèreraient la démolition des maisons des terroristes palestiniens.

La mesure faisait partie d’un ensemble approuvé par le cabinet de sécurité pour réprimer la vague de terrorisme palestinien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...