Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Les policiers volontaires priés de cesser de critiquer Ben Gvir – média

Selon le nouveau protocole, les volontaires pourront manifester et exprimer leur opinions politiques, mais ne pourront plus critiquer la police ou les politiques du gouvernement

Des manifestants anti-gouvernement déguisés en membres de la garde nationale du ministre de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, avant une manifestation contre la refonte judiciaire, à Tel Aviv, le 1er avril 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des manifestants anti-gouvernement déguisés en membres de la garde nationale du ministre de la Sécurité intérieure, Itamar Ben Gvir, avant une manifestation contre la refonte judiciaire, à Tel Aviv, le 1er avril 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Les volontaires de la police ne pourront plus critiquer les forces de l’ordre ou le ministère de la Sécurité nationale dirigé par le leader d’extrême droite incendiaire Itamar Ben Gvir, selon un article publié vendredi.

La nouvelle directive, rapportée pour la première fois par le site d’information Ynet, fait suite à la décision de la police de renvoyer un volontaire de longue date pour une publication parue sur Facebook dans laquelle il exhortait Ben Gvir à se montrer plus respectueux envers les membres des forces de sécurité qui protestaient contre la refonte judiciaire. Ben Gvir est très hostile aux manifestants, des « privilégiés », selon lui, et il a soutenu des officiers accusés d’avoir fait un usage excessif de la force contre des manifestants.

Le nouveau protocole stipule que les volontaires de la police sont autorisés à participer à des manifestations politiques, à signer des requêtes politiques et à exprimer des opinions politiques à la fois en ligne et en public.

Ils ne pourront plus, en revanche, « critiquer la politique de la police ou d’un service gouvernemental s’ils s’identifient comme volontaires de la police », une activité que certains Israéliens accomplissent comme une forme de service de réserve.

Tal Rothman, l’avocate représentant le policier volontaire licencié, a déclaré à Ynet que le nouveau protocole était « dangereux » et pourrait être utilisé pour réprimer toute forme d’opposition dans d’autres secteurs, à moins que le public ne s’insurge. Elle a averti que de telles directives pourraient potentiellement rendre illégaux des groupes de réservistes militaires, de médecins et de professeurs d’université organisés contre la refonte du système judiciaire et menaçant de ne plus servir si le projet allait de l’avant, représentant ainsi une source de pression considérable sur le gouvernement.

La semaine dernière, Ben Gvir a accusé le département du ministère de la Justice chargé d’enquêter sur les violences présumées commises par la police sur des manifestants antigouvernementaux d’essayer de restreindre les unités anti-émeutes et a promis d’apporter son soutien total aux officiers.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, rencontrant des officiers de police de l’unité Yasam, à Tel Aviv, le 2 août 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Ben Gvir a tenu ces propos lors d’une visite aux officiers de l’unité de patrouille spéciale Yasam de Tel Aviv, dont le commandant fait l’objet d’une enquête par le département des enquêtes internes de la police à la suite d’allégations de violence formulées par des manifestants.

Ben Gvir, dont le département est responsable de la police, a déclaré aux officiers que le comportement du département était « déconcertant et très sérieux ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.