Rechercher

Les quatre victimes de l’attentat de Beer Sheva ont été identifiées

Doris Yahbas et Laura Yitzhak, qui avaient chacune 3 enfants, et Menahem Yehezkel ont été mortellement poignardés ; Moshe Kravitzky, est mort renversé par la voiture du terroriste

Trois des quatre victimes  d'un attentat terroriste à Beer Sheva, le 22 mars 2022 :  Le rabbin Moshe Kravitzky, à gauche ; Laura Yitzhak, au centre ; Menahem Yehezkel, à droite. La quatrième victime s'appelait Doris Yahbas. (Réseaux sociaux/Autorisation)
Trois des quatre victimes d'un attentat terroriste à Beer Sheva, le 22 mars 2022 : Le rabbin Moshe Kravitzky, à gauche ; Laura Yitzhak, au centre ; Menahem Yehezkel, à droite. La quatrième victime s'appelait Doris Yahbas. (Réseaux sociaux/Autorisation)

Les quatre personnes tuées à Beer Sheva par un terroriste arabe israélien armé d’un couteau, mardi, ont été identifiées : elles s’appelaient Doris Yahbas, 49 ans, une mère de trois enfants ; Laura Yitzhak, une femme de 43 ans elle aussi mère de de trois enfants ; Moshe Kravitzky, un rabbin et père de quatre enfants et Menahem Yehezkel, 67 ans, qui avait quatre frères.

Yahbas était originaire du Moshav Gilat, à l’ouest de Beer Sheva, a fait savoir le Conseil régional de Merhavim dans une déclaration. Elle laisse derrière elle un époux et ses enfants.

Ses funérailles auront lieu mercredi au cimetière de Gilat.

Le neveu de la victime, Yisrael Ozen, qui travaille au sein des services de secours de la Magen David Adom, s’est précipité sur les lieux de l’attentat au couteau où il s’est rendu compte que sa tante faisait partie des blessés.

« En prenant les victimes en charge, j’ai remarqué que ma tante, la sœur de ma mère, se trouvait parmi elles », a-t-il raconté.

Yahbas, poignardée alors qu’elle se trouvait à l’entrée d’un magasin de vêtements, ne montrait plus aucun signe de vie à l’arrivée des secours, qui ont été dans l’obligation de prononcer sa mort, a-t-il raconté.

« J’étais sous le choc », a dit Ozen, qui a ajouté qu’il n’avait pas pu s’attarder et qu’il avait ressenti le besoin d’aller rejoindre son oncle, l’époux de Yahbas, arrivé sur les lieux de l’attaque.

Autre victime de l’attentat, Menahem Yehezkel, un résident de 67 ans qui habitait Beersheba qui laisse quatre frères dans le deuil. Il n’avait pas d’enfant, a fait savoir Ynet.

« Il ne voulait jamais déranger personne. Et là, il était simplement sorti se promener », a dit son neveu à Ynet. « C’est un coup dur pour nous, c’est une tragédie terrible. »

Il devrait être inhumé mercredi à 15 heures dans la ville.

Menahem Yehezkel. (Autorisation)

Moshe Kravitzky, qui avait une cinquantaine d’années, est mort lorsque le terroriste a projeté le véhicule qu’il conduisait contre son vélo. Ce rabbin était directeur d’un centre Habad de la ville. Depuis plus d’une décennie, Kravitzky était à la tête d’une synagogue du quartier Nahal Beka et il s’occupait d’une soupe populaire qui fournissait des repas aux personnes défavorisées et âgées.

Il sera enterré mercredi après l’arrivée de sa famille, venue en hâte de l’étranger à l’annonce de la nouvelle, a indiqué Ynet.

Le rabbin Schneer Zalman Gurlik, émissaire Habad à Beer Sheva, a rendu hommage au défunt en disant que Kravitzky était un homme « très dévoué à sa mission », selon le site d’information Walla.

Le rabbin Moshe Kravitzky. (Autorisation)

Kravitzky, a-t-il ajouté, s’investissait totalement auprès de sa communauté du quartier Nahal Beka.

« Il s’occupait d’eux qu’il pleuve ou qu’il vente », a-t-il expliqué. « Les résidents gardent tous en mémoire son large sourire, sa formidable générosité. »

« Nous sommes tous sous le choc et profondément attristés par cette nouvelle si amère », a continué Gurlik.

Laura Yitzhak était la sœur d’un agent de police du commissariat local de Beer Sheva, appelé en renfort sur la scène de l’attentat.

Laura Yitzhak (Autorisation)

Le chef de la police, Kobi Shabtai, a appelé l’agent pour lui présenter personnellement ses condoléances et pour lui assurer qu’un soutien serait apporté à la famille plongée dans le drame, a fait savoir la police israélienne dans un communiqué.

« C’était une femme impressionnante », a commenté un proche auprès de Ynet. « Elle donnait le meilleur d’elle-même dans l’éducation de ses filles. Elle était remplie d’amour, de générosité. Elle n’était qu’amour et compassion pour tous ceux qui la rencontraient. »

Yitzhak était en train de rejoindre son mari lorsqu’elle a été poignardée dans une station-service. Elle a été la première victime dans la cavale meurtrière du terroriste.

Une vidéo de l’incident montre le terroriste arriver en courant derrière elle et lui donner de multiples coups de couteau alors qu’elle tente de lutter contre ce dernier, et il continue à la poignarder lorsqu’elle tombe au sol. L’homme se dirige ensuite vers le centre commercial BIG de la ville où il a continué sa virée sanglante.

C’est finalement un chauffeur de bus armé qui s’est opposé au terroriste, tentant de lui faire d’abord baisser son arme, selon des images de la scène qui ont été diffusées. L’attaquant s’est alors rué sur le chauffeur qui a ouvert le feu, en compagnie d’un autre civil israélien qui était lui aussi armé. Les secours ont fait savoir que le terroriste était mort de ses blessures.

Mohammad Ghaleb Abu al-Qian. (Autorisation)

Selon les médias palestiniens, le terroriste s’appelait Mohammad Ghaleb Abu al-Qian et il était âgé de 34 ans. Il était originaire de la ville bédouine de Hura, dans le Neguev, et il avait été déjà condamné pour terrorisme. Il avait purgé une peine de quatre ans de prison pour avoir projeté de rejoindre le groupe terroriste fondamentaliste du Jihad islamique en Syrie et il avait été libéré en 2019. Selon Shabtai, il aurait agi seul dans l’attentat de mardi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...