Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Les références insultantes pour les Juifs retirées des livres d’Agatha Christie

L’éditeur HarperCollins a remanié plusieurs ouvrages de la célèbre romancière, à l'instar de ce qui a été récemment fait pour les écrits de Roald Dahl

Agatha Christie, en 1964. (Crédit : Joop van Bilsen/Anefo/Wikimedia Commons via JTA)
Agatha Christie, en 1964. (Crédit : Joop van Bilsen/Anefo/Wikimedia Commons via JTA)

La maison d’édition HarperCollins a relu et remanié plusieurs romans de la célèbre écrivaine britannique Agatha Christie afin d’en expurger les références aux Juifs et à d’autres minorités jugées offensantes.

Ces modifications, évoquées par le British Telegraph dès dimanche dernier, font d’Agatha Christie la énième auteure touchée par un phénomène de lissage destiné à adapter des écrits anciens aux exigences du lectorat contemporain.

Avant elle, la famille de Roald Dahl, célèbre auteur de livres pour enfants, avait présenté des excuses en son nom pour ses propos antisémites, et remanié des passages de ses ouvrages afin d’en expurger les contenus offensants.

Datant du milieu du siècle dernier, les romans policiers d’Agatha Christie, avec pour héros Hercule Poirot ou Miss Marple, ont fait d’elle l’une des écrivaines de fiction les plus vendues de tous les temps, mais les références faites aux Juifs, dans certains de ses ouvrages, ont été jugées antisémites par des critiques reconnus.

Ses propos, parfois racistes, étaient alors plus courants à son époque, mais on recense des tirades clairement anti-noires et l’emploi du terme
« oriental » pour décrire des personnages d’origine asiatique.

Selon l’information du Telegraph, les descriptions relatives aux personnages juifs, noirs ou « gitans » ont été purement et simplement effacées de certains ouvrages.

Par exemple, la description faite par Poirot d’un personnage – « clairement juif » -, dans « La Mystérieuse Affaire de Styles », a été supprimée.

The Forward relevait en 2020 que, juste après la Seconde Guerre mondiale et la Shoah, Christie avait autorisé son éditeur américain à supprimer d’autres termes sur les Juifs que le public trouvait sujet à controverse.

Selon The Guardian, le titre de l’un de ses ouvrages a été modifié pour en supprimer la connotation raciste dans les années 1970.

« À mesure que son cercle de connaissances s’est élargi et qu’elle a pris conscience de ce que le nazisme signifiait vraiment pour le peuple juif, Christie a abandonné son antisémitisme instinctif », a écrit Gillian Gill dans un ouvrage publié en 1990, Agatha Christie: The Woman and Her Mysteries.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.