Les alertes à la roquette dans le nord d’Israël étaient une mesure de précaution
Rechercher

Les alertes à la roquette dans le nord d’Israël étaient une mesure de précaution

L'armée a assuré qu’aucune roquette n’a été tirée sur la vallée de Jezreel la nuit dernière, malgré les sirènes d’alerte qui ont été entendues aussi loin au nord que Nazareth

Le système de défense aérienne Dôme de fer d'Israël est activé pour intercepter une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 12 mai 2021. (EMMANUEL DUNAND / AFP)
Le système de défense aérienne Dôme de fer d'Israël est activé pour intercepter une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 12 mai 2021. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Pour la première fois depuis le début de l’escalade militaire en cours avec les terroristes islamistes du Hamas, l’armée israélienne a annoncé jeudi une alerte à la roquette dans le nord du pays.

Jusqu’à présent, les roquettes tirées depuis la bande de Gaza par le Hamas avaient déclenché les sirènes d’alarme dans le sud et le centre d’Israël, mais pas dans le nord du pays.

Mais tôt jeudi matin, les sirènes ont retenti à nouveau dans la métropole Tel-Aviv, où des habitants se sont précipités dans des abris, mais aussi dans la vallée de Jezreel, située en Galilée (nord) du pays.

Le porte-parole de l’armée israélienne, Hidai Zilberman, a toutefois expliqué que les sirènes de roquettes entendues dans le nord d’Israël, dans la vallée de Jezreel et en Basse-Galilée, étaient le résultat d’une fausse alerte.

« Aucune roquette ne s’est dirigée vers la vallée de Jezreel », a déclaré Zilberman.

Le commandement de la défense passive a indiqué qu’aucune roquette n’avait été tirée sur la vallée de Jezreel la nuit dernière, malgré les sirènes d’alerte rouge qui ont été entendues aussi loin au nord que Nazareth.

Le commandement de la défense passive a déclaré que les sirènes dans le nord avaient été déclenchées par mesure de précaution lors de l’un des barrages de roquettes visant le centre d’Israël.

Depuis le début, lundi soir, de l’escalade militaire entre le Hamas, groupe terroriste islamiste armé au pouvoir dans la bande de Gaza, et Israël, environ 1 500 roquettes ont été tirées depuis l’enclave palestinienne vers le territoire israélien, selon un dernier bilan de l’armée.

Selon l’armée, le lancement de 350 roquettes a « échoué » et des « centaines » d’autres ont été interceptées par le bouclier antimissile « Dôme de fer ». Sept personnes ont été tuées, dont un enfant de cinq ans et un soldat de 21 ans, dans des tirs de roquettes ou de missiles antichars depuis la bande de Gaza.

De son côté, l’armée israélienne a pilonné la bande de Gaza et poursuivait tôt jeudi matin ses frappes.

Selon le dernier bilan du ministre de la Santé dans la bande de Gaza, les affrontements des derniers jours ont fait 67 morts dont des chefs et membres du groupe terroriste et 388 blessés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...