Les scientifiques israéliens trouvent le moyen de dépister les épidémies de polio plus tôt
Rechercher

Les scientifiques israéliens trouvent le moyen de dépister les épidémies de polio plus tôt

Selon des chercheurs de l'université Ben-Gurion, une découverte plus rapide du virus sauvage empêchera la propagation de la maladie et sauvera des vies

Un enfant se fait vaccinner contre la polio dans un bureau de ministère de la Santé de Beer Sheva le 5 août 2013  (Crédit: Dudu Greenspan/Flash90)
Un enfant se fait vaccinner contre la polio dans un bureau de ministère de la Santé de Beer Sheva le 5 août 2013 (Crédit: Dudu Greenspan/Flash90)

Les scientifiques israéliens ont développé un modèle amélioré de détection du virus de la polio avant qu’il ne se propage et ne déclenche une épidémie, a fait savoir l’université Ben Gurion du Negev lundi.

Les chercheurs de l’université de Beer Sheva ont décrit dans un article publié mercredi dernier dans Science Translational Medicine leur nouvelle méthodologie, qui utilise les niveaux viraux dans les eaux usées pour prédire l’apparition d’une épidémie au lieu d’attendre des rapports attestant de cas de paralysie parmi la population.

Le virus a été éradiqué de la majorité des pays dans le monde suite à un effort de trois décennies pour faire disparaître cette maladie. Toutefois, un obstacle majeur est la réintroduction d’un virus de la polio sauvage depuis un pays endémique dans un pays qui n’était absolument pas touché par la maladie auparavant.

Utilisant les données d’une épidémie de polio sauvage en Israël en 2013, l’équipe, dirigée par Yakir Berchenko, a développé un modèle utilisant la surveillance environnementale pour obtenir un résultat plus sensible que l’alternative consistant à attendre que la maladie ne vienne frapper.

La poliomyélite est une infection virale hautement contagieuse qui attaque le système nerveux et cause la paralysie ou la mort. A travers les années 1950, la maladie frappait jusqu’à 35 000 Américains par an, mais une campagne de santé publique a éliminé la maladie aux Etats Unis en 1979.

Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies notent que tandis que « la polio n’a pas de traitement, la vaccination est la meilleure manière de se protéger et la seule façon d’empêcher la propagation de la maladie ».

Fin août 2013, un virus de la polio sauvage avait été identifié dans des eaux usées prélevées dans le sud de la Galilée. Selon le ministère de la Santé, ces échantillons avaient été prélevés avant une opération de vaccination nationale contre ce virus qui avait été lancé le même mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...