Les survivants de la tuerie de Pittsburg marquent la fin des 30 jours de deuil
Rechercher

Les survivants de la tuerie de Pittsburg marquent la fin des 30 jours de deuil

Le rabbin Jeffrey Myers a déclaré que si "les cauchemars, la peur, l’insomnie et le traumatisme demeurent", "le mouvement de compassion et d’amour l’ont aidé"

Jeffrey Myers, rabbin de la synagogue Tree of Life, à Pittsburgh, le 29 ocotbre 2018. (Crédit : AP Photo/Matt Rourke)
Jeffrey Myers, rabbin de la synagogue Tree of Life, à Pittsburgh, le 29 ocotbre 2018. (Crédit : AP Photo/Matt Rourke)

Le mouvement de compassion et d’amour après la tuerie à la synagogue de Pittsburgh a réconforté la communauté juive, a déclaré le rabbin de la synagogue de Tree of Life.

Dans ses pensées pour marquer la fin des shloshim, ou les 30 jours de deuil, depuis la mort de 11 fidèles dans l’attaque un matin de shabbat dans le quartier de Squirrel Hill, le rabbin Jeffrey Myers a également déclaré que « les cauchemars, la peur, l’insomnie et le traumatisme » restent.

« Ce large mouvement de compassion et d’amour, pas seulement de la part des Juifs, mais de gens de toutes confessions à travers le monde, a fait du bien », a écrit Myers dans ses remarques distribuées par l’Assemblée rabbinique. « Cela a réassuré non seulement notre synagogue, mais la communauté juive entière, que nous ne sommes pas seuls en ce moment, et que toutes les personnes de bonne volonté sont avec nous. Cela renouvelle notre foi dans toute l’humanité. »

« Nos restrictions imposées sont atténuées. Mais qu’en est-il des restrictions émotionnelles : les cauchemars, la peur, l’insomnie et le traumatisme ? Qui met un terme à tout cela ? Vers où se tourner quand notre foi est ébranlée en son cœur ? En période d’exil, nous nous sommes toujours tournés vers les Psaumes : j’ai tourné mes yeux vers les cieux ; d’où mon aide devrait-elle venir ? Mon aide vient de Dieu, Créateur des cieux et de la terre », a-t-il écrit.

Les victimes de la fusillade à la synagogue de Pittsburgh, le 27 octobre 2018. (Crédit : Facebook/Google Maps/JTA Collage)

Le rabbin Jonathan Perlman de la Congrégation de New Light qui a également survécu à l’attaque, a écrit un poème pour que les rabbins puissent le partager avec leurs fidèles ce shabbat. De nombreux rabbins prévoient de s’exprimer à la fin de la période officielle de deuil depuis l’attaque.

« Vous Onze aussi avez fait ce que nous sommes aujourd’hui. Et votre absence pèse lourd sur nos âmes. Vos sourires, votre humour et votre leadership nous manquent. Votre énergie, votre amour et votre loyauté nous manquent », a-t-il écrit. On nous dit que trente jours terminent le deuil. On nous dit que nous pouvons aller de l’avant. Mais cela reste – l’histoire, la douleur, le jour ».

La présidente de l’Assemblée rabbinique, le rabbin Julie Schonfeld, a envoyé un message à ses membres.

« Nous continuer à apporter notre soutien et notre amitié aux survivants et aux familles des victimes, a-t-elle déclaré. « En tant que collègues, nous apportons toute notre affection à Jeffrey Myers et Jonathan Perlman, qui ont survécu à la tuerie, et à l’ancien président Alvin Berkun, le rabbin émérite de la congrégation Tree of Life ».

Lundi soir, des centaines de Juifs de Pittsburg et leurs soutiens se sont rassemblés au Centre Marriott dans le centre ville de Pittsburh pour marquer ensemble les shloshim, organisés par la Fédération juive due Greater Pittsburgh.

L’événement comprenait des prières et des lectures de la prière de deuil El Malei Ra’hamim et d’une prière pour les personnes blessées dans les attaques. Onze bougies, une pour chaque victime, ont été allumées. Les officiers de la police de Pittsburgh blessés dans l’intervention pendant l’attaque ont participé à l’événement et ont reçu une standing ovation de la foule, a annoncé le Pittsburgh Post-Gazette.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...