Les villes arabes auront accès à la nouvelle ligne ferroviaire Karmiel-Tel Aviv
Rechercher

Les villes arabes auront accès à la nouvelle ligne ferroviaire Karmiel-Tel Aviv

Les pressions exercées par les groupes de défense de l'égalité des droits ont permis de garantir que des lignes de bus relieront les communes arabes de Galilée aux gares où passera le train

Un train de la compagnie des lignes ferroviaires israélienne (Illustration : Moshe Shai/Flash90)
Un train de la compagnie des lignes ferroviaires israélienne (Illustration : Moshe Shai/Flash90)

Des centaines de milliers d’Arabes israéliens de Galilée, dans le nord d’Israël, profiteront comme leurs voisins juifs d’une nouvelle ligne à grande vitesse vers Tel Aviv, ville où il y a davantage d’emplois, après une campagne menée par un groupe de défense des droits civils qui voulait assurer une égalité d’accès aux transports à tous.

La ligne entre Karmiel et Tel Aviv – 90 minutes de trajet – commencera à circuler la semaine prochaine. Deux gares vont également être inaugurées à Karmiel, dans le nord de la Galilée, et à Ahihud, à l’ouest de la même région.

De nombreux Arabes israéliens habite dans la région de ces deux villes. Le taux de chômage de cette communauté est relativement élevé.

L’année dernière, le contrôleur de l’Etat, Yossef Shapira, avait vivement critiqué le gouvernement pour « l’image lugubre et alarmante de la situation de l’emploi au sein de la population arabe israélienne », affirmant que les efforts récents du gouvernement visant à intégrer les Arabes dans la main-d’œuvre étaient « cassés, inefficaces et déficients » et que « les objectifs poursuivis par le gouvernement pour établir l’égalité devant l’emploi et promouvoir le secteur arabe ne sont pas réalisés. »

De plus, avait ajouté le rapport, la communauté arabe « souffre de discrimination constante. »

Western Galilee view, with the town of Karmiel in the foreground (photo credit: Doron Horowitz/Flash90)
Une vue de la Galilée occidentale, avec la ville de Karmiel au premier plan (Crédit : Doron Horowitz/Flash90)

Suite à l’intervention de Sikkuy – une association qui lutte pour faire avancer l’égalité civique – ainsi que du député Dov Khenin, membre de la Liste arabe unie et président d’une sous-commission en charge des transports publics à la Knesset, le ministère des Transports a annoncé que des lignes de bus seraient ajoutées et que des changements d’itinéraires seraient mis en place au sein des lignes existantes pour permettre aux citoyens arabes d’accéder facilement aux deux nouvelles gares.

Le ministère a également promis que tous les passagers embarquant à bord du train à la gare de Karmiel et les habitants de 15 villages arabes proches d’Ahihud bénéficieraient de billets gratuits pendant trois mois et d’un rabais de 50 % sur les billets pendant deux ans.

Les 15 villages sont Tamra, Aramshe, Shaab, Abu Snan, Jadida Makar, Arab El Naim, Kfar Yassif, Sheikh Danon, Yarka, Damida, Jules, Yirat, Majed al-Krum, Kaukab Abu al-Hija et Kabul.

« Après des décennies de discrimination des citoyens arabes dans les services de transport, le moment est venu pour les lignes ferroviaires israéliennes de devenir un moyen de transport utilisé par tous », a déclaré Sikkuy dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...