Rechercher

Les voyages des ministres à l’étranger ont coûté près de 16 M de shekels en 7 mois

Depuis la formation du gouvernement en juin, les membres du cabinet ont effectué au moins 46 voyages ; Bennett, Lapid et Gantz sont en tête avec cinq visites ou plus chacun

(De gauche à droite) Benny Gantz, Yair Lapid, Naftali Bennett, Gideon Saar et Merav Michaeli sont assis ensemble après que leur nouvelle coalition a été approuvée par la Knesset, le 13 juin 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)
(De gauche à droite) Benny Gantz, Yair Lapid, Naftali Bennett, Gideon Saar et Merav Michaeli sont assis ensemble après que leur nouvelle coalition a été approuvée par la Knesset, le 13 juin 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Au cours des sept mois qui ont suivi la mise en place du gouvernement, les ministres ont effectué pas moins de 46 vols et voyages à l’étranger, pour un coût de 10 à 16 millions de shekels, selon un reportage publié lundi.

Le reportage a été publié à la suite d’une question posée à la Knesset par le député Likud de l’opposition, Yariv Levin, sur ce sujet.

Selon le site d’information Walla, les données étaient basées sur les déclarations des ministres eux-mêmes et non sur celles du comptable général du gouvernement.

Certains ont répondu à la requête sans détailler les frais de voyage, et d’autres ont transmis des relevés incomplets, omettant les frais de sécurité ou n’incluant pas les voyages effectués après la date de dépôt de la requête.

Yariv Levin, alors président de la Knesset, dans le village bédouin de Khan al-Ahmar, en Cisjordanie, le 21 mars 2021. (Crédit : YonatanSindel/Flash90)

Le calcul des coûts totaux n’est qu’une estimation et repose également sur des estimations issues de conversations avec des fonctionnaires. Par ailleurs, le résumé des réponses fournit des données rares concernant les dépenses gouvernementales en matière de vols et de voyages au cours des six premiers mois après sa formation.

En tête de liste des voyageurs fréquents figurent le ministre de la Défense Benny Gantz, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et le Premier ministre Naftali Bennett – qui a effectué six voyages officiels à l’étranger depuis son entrée en fonction en juin.

Bennett s’est rendu deux fois aux États-Unis, pour rencontrer le président américain Joe Biden à la Maison Blanche et prendre la parole à l’Assemblée générale des Nations unies à New York. En août, il s’est rendu à Sharm el-Sheikh pour rencontrer le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi. En octobre, il s’est rendu à Sotchi, en Russie, pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine. Plus tard dans le mois, il s’est envolé pour Glasgow, en Écosse, pour assister à la conférence des Nations unies sur le changement climatique. En décembre, il s’est rendu aux Émirats arabes unis, la première visite publique d’un premier ministre israélien dans cet État du Golfe.

Le bureau du Premier ministre a écrit en réponse à la demande de Levin qu’il n’énumérerait que les visites « qui peuvent être détaillées dans ce cadre », ce qui implique que Bennett a effectué d’autres voyages secrets au cours de cette période.

Le président américain Joe Biden rencontre le Premier ministre Naftali Bennett dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le vendredi 27 août 2021, à Washington, DC. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

Selon le reportage, le coût total des six visites s’élève à 5 740 017 shekels. Ce montant ne comprend pas les frais d’hébergement, de sécurité et autres, qui ajoutent 20 à 30 % au coût total.

À titre de comparaison, l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu a effectué 14 voyages officiels en 2017 et 16 en 2018. Selon une demande soumise par Freedom of Information en 2018, ces voyages ont coûté environ 85 millions de shekels.

Selon Walla, les informations fournies par Gantz et Lapid étaient moins détaillées.

Le bureau du ministre des Affaires étrangères a déclaré que le haut diplomate avait effectué huit « voyages politiques importants », sans préciser dans quels pays, et a indiqué qu’ils avaient coûté 3 millions de shekels – environ la moitié du budget annuel du ministère des Affaires étrangères pour les voyages du ministre.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken, accompagné par le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid, à gauche, et le ministre des Affaires étrangères des EAU, Sheikh Abdullah bin Zayed al-Nahyanin, à droite, lors d’une conférence de presse au département d’État de Washington, le 13 octobre 2021. (Crédit : Andrew Harnik/AP)

Dans le cadre de ses fonctions, Lapid s’est rendu depuis son entrée en fonction aux États-Unis, en Russie, aux Émirats arabes unis, à Bahreïn, au Maroc, au siège de l’Union européenne à Bruxelles, en Italie, à Paris et à Londres. Depuis la soumission de la requête, Lapid a effectué un autre voyage d’une journée en Égypte en décembre, où il a rencontré Sissi.

Gantz a fourni une liste de voyages qui ont eu lieu sous le gouvernement précédent et l’actuel, sans aborder l’aspect financier.

Il a fait état de cinq voyages qu’il a effectués en tant que ministre de la Défense dans le gouvernement actuel : en France, à Singapour, au Maroc, aux États-Unis et en Jordanie.

Deux autres ministres ont refusé de détailler les coûts de leurs voyages. Il s’agit du ministre des Communications Yoaz Hendel et Eli Avidar, un ministre du bureau du Premier ministre.

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à gauche, et le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin se rencontrent au Pentagone, le 9 décembre 2021. (Crédit : Ministère de la Défense)

Sept ministres n’ont pas voyagé depuis la formation du gouvernement : le ministre des Finances Avigdor Liberman, le ministre de la Justice Gideon Saar, la ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Bitton, le ministre de la Sécurité intérieure Omer Barlev, le ministre au ministère des Finances Hamad Amar et la ministre de l’Égalité sociale Meirav Cohen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...