L’ex-juge arabe de la Cour suprême d’Israël dit ne pas chanter l’hymne national
Rechercher

L’ex-juge arabe de la Cour suprême d’Israël dit ne pas chanter l’hymne national

"Je pense vraiment que des mots devraient être ajoutés afin de convenir aux citoyens arabes israéliens", a affirmé Salim Joubran

Le juge de la Cour suprême israélienne Salim Joubran qui est également à la tête de la commission électorale à la Knesset, le 16 décembre 2014 (Crédit : Isaac Harari / Flash90)
Le juge de la Cour suprême israélienne Salim Joubran qui est également à la tête de la commission électorale à la Knesset, le 16 décembre 2014 (Crédit : Isaac Harari / Flash90)

Le premier juge arabe de la Cour suprême d’Israël, désormais à la retraite, a affirmé qu’il ne pouvait pas chanter l’hymne national israélien, « l’Hatikvah ».

« En ce moment, je ne peux pas chanter un hymne qui inclut les mots ‘bat un vrai cœur juif’ », a déclaré Salim Joubran dans une interview publiée dans le journal de l’Association du barreau d’Israël en l’honneur de sa retraite, prise en août dernier.

« Si l’Etat attend de tous ses citoyens, y compris les Arabes, qu’ils respectent son hymne national, il doit les respecter et respecter leurs droits. »

Joubran, 70 ans, qui a servi en tant que juge à partir de 2003, a affirmé qu’il se levait lors des événements officiels quand « l’Hatikvah » était joué, mais qu’il ne le chantait pas.

« Si un jour les paroles de l’hymne national changent, je pense que je n’aurai aucun problème à le chanter », a-t-il dit. « Je pense vraiment que des mots devraient être ajoutés afin de convenir aux citoyens arabes israéliens. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...