L’hôpital Assuta d’Ashdod recrute en France
Rechercher

L’hôpital Assuta d’Ashdod recrute en France

200 postes sont à pourvoir pour les Français désireux de faire leur alya, dans un hôpital qui ouvrira en 2017 dans la troisième ville du pays

C’est une opportunité unique qui s’offre aux candidats à l’alya appartenant aux professions médicales. En effet, dans le cadre de l’ouverture du nouvel hôpital Assuta à Ashdod, 200 postes sont à pourvoir dans le domaine médical et infirmier et ce, dès le premier jour de l’alya, selon un communiqué de l’association Qualita.

Le dossier de l’équivalence des diplômes dans le domaine de la médecine est sur toutes les bouches depuis plusieurs mois déjà, mais l’hôpital d’Assuta est déjà passé à la vitesse supérieure ; l’équipe offre aux candidats un accompagnement personnalisé dans les processus d’équivalence et de reconnaissance des diplômes, afin de leur permettre de travailler en Israël dès le premier jour de leur alya.

Avec une population de près de 300 000 habitants, la ville d’Ashdod attendait depuis plusieurs années la construction d’un hôpital.

En mai 2017, cela sera chose faite lorsqu’Assuta Ashdod ouvrira ses portes.

L’établissement sera équipé des toutes dernières avancées technologiques et constitue une opportunité exceptionnelle pour le développement de la région avec 1000 nouveaux postes à la clé.

Mais par-dessus tout, Assuta Ashdod doit relever un défi majeur : pallier au manque de médecins en Israël tout en garantissant des soins de qualité.

Séduire les médecins de l’étranger, candidats à l’alya, est donc naturellement une priorité pour le Professeur Joshua Shemer, qui dirige le comité exécutif de l’établissement et s’est d’ores et déjà engagé à faciliter l’emploi d’immigrants francophones.

Elie Alalouf - 30 juin 2014 (Crédit : Flash 90)
Elie Alalouf – 30 juin 2014 (Crédit : Flash 90)

Cette initiative est soutenue par la Commission des affaires sociales et de la Santé de la Knesset, présidée par le député Elie Alalouf, le ministère de la Santé, le ministère de l’Alya et de l’Intégration, l’Agence Juive, la mairie d’Ashdod, Qualita et l’association Gvahim qui ont unis leurs efforts pour mettre à bien ce projet, qui a déjà suscité l’intérêt de plusieurs dizaines de candidats.

Les recruteurs israéliens seront à Paris à partir du 5 juin 2016 pour un marathon d’entretiens d’embauche pour les 200 postes à pourvoir.

Les candidats sont invités à envoyer leurs CV à Oren Mizrahi, qui centralise l’opération de recrutement : orenm@gvahim.org.il

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...