Liberman défend maladroitement un élu de son parti sceptique face au vaccin
Rechercher

Liberman défend maladroitement un élu de son parti sceptique face au vaccin

Le chef d'Yisrael Beytenu se voit reprocher des propos qu'il a tenus après la déclaration du n°4 du parti, Eli Avidar, qu'il ne se ferait pas vacciné car il n'est pas à risque

Le président d'Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, en visite dans la ville d'Ashdod, dans le sud d'Israël, après les affrontements qui ont éclaté entre la police et des Juifs ultra-orthodoxes à propos des violations du confinement, le 12 janvier 2021. (Flash90)
Le président d'Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, en visite dans la ville d'Ashdod, dans le sud d'Israël, après les affrontements qui ont éclaté entre la police et des Juifs ultra-orthodoxes à propos des violations du confinement, le 12 janvier 2021. (Flash90)

Défendant un député de son parti qui a déclaré publiquement qu’il ne se ferait pas vacciner contre le coronavirus, le président d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, a affirmé à tort samedi soir que « nous ne savons rien du vaccin ». Il a déclaré qu’il s’opposait à ce que les gens soient obligés de se faire vacciner.

Ses commentaires, qui surviennent dans un contexte de ralentissement de la campagne de vaccination israélienne, ont été immédiatement réprouvés par les responsables de la santé qui ont averti qu’encourager le scepticisme du public à l’égard du vaccin pourrait coûter des vies.

Interrogé sur son soutien à la proposition d’imposer des sanctions aux personnes qui refusent d’être vaccinées, M. Liberman a déclaré que de telles mesures allaient trop loin.

« Vous devez vous faire vacciner, mais la vaccination forcée n’est pas de mise. Nous ne savons rien du vaccin, je ne sais pas pendant combien de temps il est efficace », a-t-il déclaré. Mais, a-t-il reconnu, « il n’y a rien de mieux ». « Il vaut mieux que les gens aillent se faire vacciner ».

Le ministère de la Santé aurait l’intention de sévir contre les Israéliens qui refusent de se faire vacciner contre le coronavirus et d’imposer des sanctions aux commerces qui acceptent des clients non vaccinés.

Les fonctionnaires cherchent à limiter l’accès aux clubs de gym, aux hôtels, aux restaurants et aux événements culturels et sportifs pour ceux qui refusent de se faire vacciner, tandis que les personnes qui ont été vaccinées et celles dont le test s’est récemment révélé négatif pourront entrer librement.

M. Liberman a déclaré qu’il ne soutiendrait pas de telles mesures et qu’il était erroné de punir les gens qui ne veulent pas se faire vacciner, y compris le n°4 de son parti, Eli Avidar, qui a déclaré vendredi qu’il ne se ferait pas vacciner parce qu’il ne faisait pas partie d’un groupe à haut risque.

Eli Avidar, député de Yisrael Beytenu, à la Knesset, le 29 avril 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Selon M. Liberman, Avidar devrait être autorisé à croire ce qu’il veut.

« Il croit au yoga, au véganisme et au sport… L’homme croit en d’autres choses et devrait être respecté », a déclaré M. Liberman.

Avidar, s’adressant à Radio 103, a déclaré : « J’ai beaucoup à dire sur cette campagne qui commence à faire pression sur le pays et qui vise à vacciner tous ceux qui se déplacent, alors qu’elle ne devrait pas le faire, et ne devrait vacciner que les personnes appartenant à un groupe à risque ».

« Je vous dis que je ne me ferai pas vacciner et je vous dis aussi pourquoi – je ne suis pas à risque, je n’ai pas peur, je me sens en bonne santé, je me maintiens en bonne santé, alors pourquoi devrais-je me faire vacciner ? »

En réponse aux propos de M. Liberman, Ronni Gamzu, ancien responsable de la lutte contre le coronavirus et directeur de l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, a rejeté l’idée selon laquelle « nous ne savons rien sur les vaccins » et a déclaré qu’il était irresponsable de diffuser une telle désinformation.

« J’en sais beaucoup sur les vaccins ; nous savons que des dizaines de millions de personnes ont été vaccinées dans le monde », a déclaré M. Gamzu au radiodiffuseur public Kan. « Peut-être que le député Liberman ne sait pas grand chose sur le vaccin, mais la science elle, elle, le sait. »

« Ce vaccin fonctionne, et il fonctionne bien », a-t-il déclaré. « Les jeunes qui ignorent la maladie la transmettent à des personnes qui peuvent tomber gravement malades ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...