Ça marche ! 0 mort et seulement 544 infections chez 23 000 vaccinés – Maccabi
Rechercher

Ça marche ! 0 mort et seulement 544 infections chez 23 000 vaccinés – Maccabi

Selon la caisse d'assurance-maladie, les données - à sept jours après la 2e dose - montrent une efficacité de 93 %, traduisant une réussite "sans ambiguïté" du vaccin

  • Une religieuse française vivant en Israël se fait vacciner contre la  COVID-19 au centre médical Sourasky de Tel Aviv pendant une campagne de vaccination des ressortissants et des réfugiés étrangers , le 9 février 2021. (Crédit :  JACK GUEZ / AFP)
    Une religieuse française vivant en Israël se fait vacciner contre la COVID-19 au centre médical Sourasky de Tel Aviv pendant une campagne de vaccination des ressortissants et des réfugiés étrangers , le 9 février 2021. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Une résidente étrangère  se fait vacciner contre la  COVID-19 au centre médical Sourasky de Tel Aviv pendant une campagne de vaccination des ressortissants et des réfugiés étrangers , le 9 février 2021. (Crédit :  JACK GUEZ / AFP)
    Une résidente étrangère se fait vacciner contre la COVID-19 au centre médical Sourasky de Tel Aviv pendant une campagne de vaccination des ressortissants et des réfugiés étrangers , le 9 février 2021. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Une employée israélienne remplit un certificat international de vaccination contre le coronavirus au centre médical Sheba, à Ramat Gan, le 19 décembre 2020. (Crédit :  JACK GUEZ / AFP)
    Une employée israélienne remplit un certificat international de vaccination contre le coronavirus au centre médical Sheba, à Ramat Gan, le 19 décembre 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Une dose de vaccin contre le coronavirus de  Pfizer-BioNtech dans un centre de santé Clalit installé dans un gymnase de Hod Hasharon, dans le centre d'Israël, le 4 février 2021. (Crédit :  JACK GUEZ / AFP)
    Une dose de vaccin contre le coronavirus de Pfizer-BioNtech dans un centre de santé Clalit installé dans un gymnase de Hod Hasharon, dans le centre d'Israël, le 4 février 2021. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Une Israélienne se fait vacciner contre la  COVID-19 à Jérusalem, le 10 février 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Une Israélienne se fait vacciner contre la COVID-19 à Jérusalem, le 10 février 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une caisse d’assurance-maladie israélienne qui a vacciné un demi-million de personnes avec les deux doses du vaccin Pfizer a déclaré que seulement 544 personnes – ou 0,1 % – avaient été diagnostiquées ensuite porteuses du coronavirus, et qu’il n’y avait eu aucun mort.

Ce qui signifie que le taux d’efficacité du vaccin est de 93 %, a annoncé la caisse Maccabi, jeudi, après avoir comparé ses membres immunisés à un groupe de contrôle « diversifié » constitué d’Israéliens non-vaccinés.

La protection totale des personnes qui ont été vaccinées intervient, selon les estimations, sept jours après l’administration de la deuxième dose – et les données réunies par Maccabi englobent donc tous ses adhérents ayant reçu la seconde dose il y a une semaine ou plus.

Les statistiques de la caisse sont suivies de près dans le monde entier parce qu’elles offrent le premier aperçu majeur du fonctionnement du vaccin en dehors des essais cliniques. Elles ont été saluées pour leur indication d’une efficacité réelle proche des 95 % – le pourcentage qui avait été avancé par Pfizer à l’issue de ses essais cliniques.

« Ces données prouvent sans ambigüité que le vaccin est très efficace et nous ne doutons pas du fait qu’il a sauvé la vie de nombreux Israéliens », a déclaré la docteure Miri Mizrahi Reuveni, haute-responsable à la caisse d’assurance-santé Maccabi, après que les données ont été rendues publiques.

Elle a souligné que chez les personnes vaccinées et qui ont été infectées ensuite, la vaste majorité n’avait connu qu’une forme légère de la COVID-19. Sur les 523 000 personnes pleinement vaccinées, 544 ont été touchées par la maladie et seulement 15 ont dû être hospitalisées, huit dans un état moyen, trois dans un état modéré et quatre dans un état grave.

Personnel médical du service de coronavirus du centre médical de Ziv dans la ville de Safed au Nord du pays, le 27 janvier 2021. (Crédit : David Cohen / Flash90)

S’exprimant sur le fait qu’Israël fait face à un ralentissement de sa campagne de vaccination, Mizrahi Reuveni a vivement recommandé aux Israéliens de s’intéresser à ces nouvelles statistiques et à prendre rendez-vous pour se faire vacciner, avertissant que ceux qui ne le feraient pas seraient probablement infectés.

« A vous tous qui ne vous êtes pas faits vacciner jusqu’à maintenant, je vous demande de prendre rapidement un rendez-vous et dans les meilleurs délais », a-t-elle dit. « Protégez-vous face à une maladie grave et, Dieu nous en préserve, d’une mort possible en plus de cette éventualité de contaminer les autres et de les mettre en danger ».

Le pourcentage d’infections qui a été rapporté par les services de santé Maccabi, 0,104 %, reflète une proportion plus large de personnes touchées par la COVID-19 que dans ses statistiques précédentes sur la vaccination.

Mais cette hausse était attendue dans la mesure où les statistiques sont cumulatives, avec un nombre d’infections qui grimpe inévitablement d’un jour sur l’autre. Ce qui n’a aucun impact sur le taux d’efficacité qui est une mesure des niveaux d’infection parmi les personnes vaccinées et non-vaccinées comparées selon un calendrier choisi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...